La teneur des aliments en vitamines baisse

Accueil>Nutrition anti-âge>Nutriments>La teneur des aliments en vitamines baisse
medecin avec une patiente

Les études nous montrent qu’aujourd’hui on trouve jusqu’à 26 fois moins de vitamines ou minéraux dans nos aliments végétaux courants.

Question d’un internaute

Les aliments de notre agriculture moderne contiennent ils moins de vitamines et minéraux qu’avant ?

Réponse du médecin

Ce sujet est souvent objet de polémique et certains le qualifient de légende. Pourtant, plusieurs études ont été menées pour évaluer la teneur en vitamines et minéraux des fruits et légumes, et depuis assez longtemps pour certaines. Ces nutriments sont indispensables au quotidien pour notre bonne santé et notre longévité.

Les pays anglo-saxons USA, Grande-Bretagne et Canada commencent d’ailleurs à s’inquiéter du problème. Par exemple une seule pêche d’antan (1950) pouvait nous amener notre dose quotidienne de vitamine A. Or une étude Canadienne de 2002 montre qu’il en faudrait aujourd’hui 26 pour avoir la même dose ! Elle révèle aussi, par exemple, que les ¾ des 25 aliments étudiés ont perdu largement en fer et calcium.

fruitsCertains scientifiques rétorquent que les techniques de mesure ont pu être moins fiables à l’époque mais d’autres études montrent également cette raréfaction des nutriments essentiels au sein de nos aliments.

Résultats des études :

Pour avoir nos nutriments en quantité suffisante, il faut augmenter les rations. C’est une des raisons évoquées par certains médecins qui favoriserait l’obésité dans nos pays industrialisés. Le Dr C. Kousmine déjà nous mettait en garde, il y a plus de 30 ans, contre les carences d’une mauvaise alimentation. Elle disait que les aliments apportent de plus en plus des « calories vides ». C’est-à-dire qu’un aliment, pour la même quantité de calories absorbées, ne nous amène que très peu de nutriments indispensables.

Et ne parlons pas des aliments très raffinés comme les farines blanches, les pâtes, le sucre blanc à qui on a encore retiré plus de nutriments par le raffinage ! Ceci peut expliquer le besoin de manger plus en quantité et les carences nombreuses que certaines études retrouvent dans les populations occidentales (en particulier en Zinc, Sélénium, Vitamine C, Magnésium…)

Quelles seraient les raisons de cet appauvrissement en micronutriments?

L’appauvrissement de nos sols à la suite d’années d’agriculture intensive, est bien connu. La croissance plus rapide des végétaux due aux engrais chimiques laisse moins de temps de fixation des nutriments. La cueillette trop précoce ne laisse pas le soleil favoriser la formation de certaines vitamines et antioxydants. La conservation beaucoup plus longue des aliments et les temps de transport des denrées qui parfois traversent le globe pour être vendues et consommées (avec les produits de conservation qui vont avec, vraisemblablement peu bénéfiques pour notre santé).

Et quid des effets de la pollution ambiante sur nos aliments ? C’est encore une autre histoire…

Références pour en savoir plus :
► Thomas D.: A study on the mineral depletion of the foods available to us over 1940 to 1991, 2003
► Anne-Marie Mayer : Historical Changes in the Mineral Content of Fruits and Vegetables, British Food Journal, 99/6, 1997
► Jeffrey Christian : Nutrient Changes in Vegetables and Fruits, 1951 to 1999, 2002.

Un commentaire

  1. Mélina75 06/06/2016 à 6 h 16 min ␣- Répondre

    et après ça on va nous dire qu’il n’y a pas de différence entre un fruit ou un légume cueilli dans le jardin ou au supermarché! Les végétaux des grandes surfaces venant par camion d’espagne sont insipides, certains ne poussent même pas dans la terre.
    Le goût est donné en grande partie par les nutriments et minéraux contenus dans le végétaux. donc moins de goût = moins de vitamines et moins de minéraux

    • Benjamin 28/11/2017 à 16 h 18 min ␣- Répondre

      Et vous croyez que ce lessivage des sols par les produits chimiques ne vient pas dans votre jardin ?

      La pluie, le vent etc… Etc…

      Les études le prouvent, ces pertes micro-nutritionnelles ne concernent pas que les champs des agriculteurs….

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).