Temps pour faire une detoxification

Mode sans fondement pour les uns, indispensable pour d’autres (naturopathes en particulier), voici la détox. Ce guide vous aide à comprendre dans la voie du milieu, et à faire une détoxication efficace, selon nous 1° étape de toute régénération.

On sait aujourd’hui que les toxines décrites dans les médecines traditionnelles (comme l’Ayurvéda) ne sont pas le fruit de l’imagination mais viennent de ce que nous mangeons, buvons, touchons ou respirons (exotoxines). En même temps, d’autres sont des déchets de fonctionnement fabriqués par notre corps (endotoxines). Les toxines s’accumulent au fil des ans, tandis que notre organisme a plus de mal à les évacuer.

Comprendre la détoxication et les toxines

Pour être en forme, à tout âge, aider le corps à éliminer ces substances toxiques est souvent primordial avant de prendre d’emblée des stimulants ou des compléments alimentaires « anti-âge ». Sans ce « nettoyage préalable de vos cellules » (une 1° étape dans la régénération), ces derniers risquent d’être peu efficaces.

Notez que votre corps sait éliminer les toxines (plus ou moins bien selon votre constitution). Les problèmes surviennent quand ses fonctions de détoxication sont dépassées :

  • soit par une charge de polluants et toxiques trop importante
  • soit par une mauvaise alimentation et une hygiène de vie médiocre
  • soit par épuisement, et manque de sommeil.

Mais au fait, c’est quoi les toxines ?

Selon les différentes approches médicales, on les appelle toxines, déchets métaboliques, toxiques, métabolites acides, ou « ama » en médecine ayurvédique… Ce sont des substances capables de nous rendre malades lorsqu’elles s’accumulent. On en distingue deux types :

Les toxines endogènes :
Les endotoxines sont celles que nous fabriquons nous même, généralement produites en fin de processus métaboliques (certains acides organiques, urée, ammoniac, acide urique, acide lactique, ptomaïnes, purines, glycotoxines, complexes immuns circulants, radicaux libres, des acides gras oxydés et dérivés, etc…). Elles deviennent toxiques quand leur concentration est excessive. Par exemple : la crise de goutte qui survient lors d’un excès d’acide urique.

Les toxines exogènes :
Appelées « exotoxines » ou « xénobiotiques », elles nous viennent de l’extérieur. Il s’agit des polluants, tabac, alcool, poisons, métaux lourds, pesticides, perturbateurs endocriniens, médicaments chimiques, acides gras « trans », glycotoxines de la cuisson trop forte, macro-molécules issues d’aliments incomplètement digérés ou de fragments bactériens qui passent dans le sang à cause d’une paroi intestinale devenue trop poreuse, complexes antigènes/anticorps créés par intolérance à certains aliments ou bactéries, virus, levures….

Toutes ces toxines nuisent au bon fonctionnement de nos cellules. Elles augmentent généralement la production de radicaux libres et les réactions d’oxydation dans notre corps. Elles peuvent se déposer dans certains tissus et y créer de l’inflammation. Elles peuvent dégrader les membranes de nos cellules, perturber ainsi leur assimilation-élimination, et ralentir leur métabolisme, etc… En d’autres termes, elles accélèrent notre vieillissement, et font insidieusement le lit de la maladie.

Nos organes d’élimination (ou émonctoires)

foie, reins et intestinsNotre foie est un filtre précieux

Notre foie se charge du plus gros travail de neutralisation et d’élimination des toxines. Cela est bien connu sous le nom de détoxication (ou détoxification) hépatique. Il filtre notre sang en permanence pour neutraliser les produits toxiques. Pour cela, nous devons lui prêter une attention particulière pendant les périodes de nettoyage du corps. Libérer les toxines du corps (notamment stockées dans notre graisse) vers notre circulation sanguine sera malvenu si notre foie n’est pas en état de les neutraliser.

On pourra stimuler sa production de bile avec certains aliments (ou des plantes), et lui assurer un apport en nutriments utiles à la détoxication : acides aminés, enzymes, vitamines, antioxydants…

Les autres organes d’élimination des toxines

Ils sont aussi capables d’éliminer des substances toxiques du sang vers l’extérieur du corps. Il s’agit essentiellement de l’intestin et des reins. Plus accessoirement la peau, les muqueuses et même les poumons peuvent excréter des toxines. Les soins ou « produits détox » visent à stimuler et/ou aider ces organes dans cette tâche.

Le Guide pour
réussir sa Détox

Les toxines, les drainages, l'alimentation hypotoxique... un guide pratique gratuit.

Votre détox en 3 points

Une « cure détox » dure généralement 1 à 3 semaines. Elle a pour but de favoriser l’élimination des toxiques vers l’extérieur du corps. Si besoin, un médecin ou un thérapeute avertis sauront vous conseiller et vous prescrire un plan de détoxication.

Les prérequis d’une bonne détox, à prendre en considération au préalable sont :

  • une digestion correcte,
  • une lymphe qui circule (aidée par le mouvement et une bonne hydratation),
  • une fonction hépato-biliaire correcte.

Tout ceci est à vérifier et à traiter en priorité. Ensuite, pendant votre détox, il faudrait donc :

  1. ne plus absorber de toxiques, notamment grâce à une alimentation saine « hypotoxique » (réduite en toxines ou en générant très peu)
  2. stimuler vos organes d’élimination par différentes méthodes
  3. augmenter vos apports en antioxydants (par l’alimentation ou en compléments).

Ces 3 points sont la base de toute détox. Il existe ensuite des produits pouvant capter (chélater) certains polluants ou toxines externes spécifiques comme les métaux lourds ou certains plastiques. Ils sont décrits dans cet article.

1 . Arrêtez d’encrasser votre corps

aliments sains
La première 1° chose à faire est de ne plus absorber ou fabriquer soi-même trop de toxines :

l’alimentation hypotoxique est la base :
Il s’agit de choisir ses aliments en fonction de leur charge toxinique : soit qu’ils contiennent des produits toxiques ajoutés ou des polluants, soit qu’ils fassent produire des toxines par votre corps, comme trop d’acide urique, trop d’ammoniaque, trop d’acides organiques, etc…

– Gare aussi à vos intolérances alimentaires qui peuvent favoriser la pénétration de particules non désirables dans votre sang à travers vos intestins… Notez que le régime hypotoxique réduit largement les aliments les plus susceptibles de créer ce type d’intolérances (laitages, céréales, gluten…).

– Bien entendu, le jeûne est certainement la plus hypotoxique des alimentations, et une voie royale pour la détox. On sait maintenant qu’il enclenche de nombreux processus de détoxication (comme l’autophagie). Un jeûne court est toujours intéressant dans le cadre de la détox mais il n’est pas indispensable, surtout si l’on est de constitution fragile. Quant aux jeûnes longs ils sont plutôt utiles dans le cadre thérapeutique, sous contrôle d’un expert. Nous n’en parlerons pas maintenant.

Voyez ici comment manger hypotoxique

Chassez aussi les polluants et toxiques de votre environnement : tabac, substances nocives, alcool, pesticides, médicaments, colorants, conservateurs… Ils sont dangereux pour la santé. De plus, les cures de détoxication (et même d’amaigrissement) peuvent mobiliser ces toxiques qui sont le plus souvent stockés dans la graisse du corps. Ils sont alors libérés brutalement et en grande quantité dans la circulation sanguine.

Voyez ici comment éviter d’encrasser ou polluer son corps

2 . Stimulez naturellement vos organes d’élimination

boisson detox
Ces fameux organes « émonctoires« , vus plus haut, servent donc à éliminer les substances dont l’excès est toxique pour le corps. Il sera bon de les stimuler et d’augmenter leur activité pendant la detox.

Vous n’allez pas prendre des médicaments chimiques pour cela, alors que vous voulez nettoyer votre corps. Heureusement, il est possible de stimuler vos organes d’élimination en douceur : avec certains aliments spécifiques et des plantes qui vont augmenter les fonctions de drainage de ces organes.
Voyez nos conseils pour drainer votre corps avec des plantes

Certaines règles simples d’hygiène de vie vont également favoriser l’élimination des toxines par vos organes émonctoires. Il s’agit en particulier : du mouvement, de l’activité physique, de la respiration plus intense, de la transpiration, etc… Voyez comment aider votre corps à éliminer ses toxines naturellement et stimuler ses organes d’élimination

Enfin, l’autophagie (voir l’article) est un processus naturel majeur de nettoyage des cellules du corps, que l’on stimule par divers moyens dont le plus simple est certainement le jeûne intermittent.

3 . Augmentez l’action des antioxydants

baies antioxydantesLes réactions de détoxication de l’organisme produisent beaucoup d’oxydation, en particulier au niveau du foie (c’est la phase 1 de la détoxication hépatique, bien connue scientifiquement). Ainsi, un excès dangereux de radicaux libres va être produit dans le corps, qu’il faudra neutraliser. Pour cela, il peut être utile d’augmenter ses apports nutritionnels en antioxydants et en nutriments qui les aident à agir, en particulier : le zinc, le cuivre, le sélénium, la vitamine C ou E…

Certains aliments sont particulièrement riches en antioxydants (comme les fruits et légumes colorés). Si besoin, il est aussi possible de se complémenter avec des produits spécifiques luttant contre l’oxydation.
Lisez ceci pour comprendre les antioxydants et savoir où les trouver

Les soins plus spécifiques aux exotoxines (xénobiotiques)

Les bases de la détoxication que nous venons de décrire fonctionnent pour tous les types de toxines, qu’elles soient issues du corps ou bien de l’environnement. Il existe aussi des techniques ou produits spécifiques contre les polluants et autres exotoxines. Elles sont présentées sur la page des polluants et toxiques.

La cure détox en pratique

gouttes d'eau sur une plantePour optimiser la détoxination de votre corps, concentrez vos effort pendant une période donnée (en général 1 à 3 semaines). Selon les médecines traditionnelles, il faudrait effectuer ce temps de nettoyage une, ou mieux, deux fois par an.
Pour savoir comment procéder, voyez : faire une vraie cure détox

Après votre détox, passez à l’étape suivante : voyez « le guide de la nutrition anti-âge«