Régénération cellulaire et « rajeunissement »

Soins et traitements aux effets rajeunissants

cellules, ADN, femme rajeunie

Certains soins et substances, en médecine anti-âge, ont des propriétés de régénération cellulaire. Ils ont montré des effets de rajeunissement dans des études scientifiques (tout au moins sur l’animal).

Il est assez étonnant de voir que certains procédés puissent, dans certains cas, inverser le processus du vieillissement. Ils ont effectivement montré des effets rajeunissants de cellules, d’organes, voire de petits animaux. De là à dire que l’être humain peut ainsi rajeunir, il y a encore un grand pas. La recherche est encore très active sur ce sujet, et on ne connaît pas tous les risques, tenants et aboutissants. C’est néanmoins très intéressant.

A côté de ces traitements, d’autres ralentissent les processus du vieillissement . Ils peuvent diminuer les effets négatifs de l’âge et la fréquence des maladies dégénératives, voire rallonger la durée de vie. Ils sont décrits sur cette page.

Actuellement, on connaît surtout 5 types de soins capables d’engendrer un rajeunissement de cellules ou d’organes, observables dans des études (au moins chez l’animal). Vous trouverez leurs articles correspondants ci-dessous :

Les sénolytiques, contre les cellules « zombies »

Il s’agit de substances (naturelles ou médicamenteuses) capables de détruire les cellules « sénescentes ». Ces dernières sont des vieilles cellules qui ne se sont pas éliminées naturellement d’elles mêmes. Elles s’accumulent avec l’âge, encombrent inutilement nos tissus, les dégradent et favorisent l’inflammation.

C’est une voie de recherche très active (voir notre article).

La voie du NAD+ et des mitochondries

Le NAD+ est une molécule cousine de la vitamine B3, essentielle à la production d’énergie (ATP) par nos mitochondries au sein de nos cellules. Il se trouve que sa concentration se réduit en prenant de l’âge (ou dans certaines maladies).

Divers moyens sont proposés pour remonter les niveaux de NAD+ cellulaire, et ont été étudiés avec des résultats positifs. Au delà de l’augmentation de la production d’énergie cellulaire, divers effets de rajeunissement ont été constatés chez l’animal : muscles rajeunis, ADN réparé, améliorations cardio-vasculaires et cognitives, prévention du cancer… (plus d’infos ici)

La stimulation des cellules souches

Les cellules souches sont présentes en grand nombre chez le foetus, et diminuent drastiquement chez l’adulte. Elles sont capables de produire différents types de cellules, pour différents organes (cellules osseuses, musculaires, hépatiques, etc…). Elles peuvent ainsi régénérer des tissus et organes, d’où leur grand intérêt en médecine anti-âge.

Les scientifiques ont réussi à produire des cellules souches à partir de cellules standard du corps (par reprogrammation génétique de leur ADN) et à obtenir des résultats de rajeunissement étonnants chez l’animal. Le procédé n’est pas sans risque et la recherche se poursuit.

Il est aussi possible d’augmenter naturellement le nombre et l’activité de nos cellules souches (plus d’infos ici).

La stimulation du processus d’autophagie

L’autophagie, processus naturel de nettoyage, réparation et régénération des cellules, est déjà un moyen de retrouver une meilleure forme et peut participer à la détoxification.

Les études scientifiques montrent aussi un réel effet de rajeunissement cellulaire, et de stimulation des cellules souches vues plus haut (plus d’infos ici).

Rallonger nos télomères

Les télomères sont des sortes de capuchons protégeant les extrémités de nos brins d’ADN cellulaire. Il a été constaté qu’ils s’usent raccourcissent au fil du temps, ce qui en fait d’ailleurs d’assez bons marqueurs du vieillissement.

téloméraseLa télomérase est une enzyme permettant la réparation de nos télomères. Notre corps la produit naturellement mais elle diminue avec l’âge.

Certaines substances, naturelles et chimiques, sont capables de la réactiver plus ou moins. Cela permet de prolonger la vie des cellules mais aussi, certaines études ont montré des effets rajeunissants chez l’animal. Sans compter que cet allongement des télomères serait en lui-même, un signe de rajeunissement, au moins cellulaire (plus d’infos ici).

Enfin, d’autres techniques ont été décrites et étudiées, avec des résultats de rajeunissement mais elles sont plus anecdotiques, comme les transfusions de sang jeune, la régénération du thymus, la méditation, certaines plantes, etc…

Nos articles sur « régénération cellulaire et rajeunissement »

Rallonger la vie, rajeunir : 4 découvertes majeures

Les études scientifiques cherchant à améliorer la longévité et éviter les maladies liées à l'âge sont très nombreuses aujourd'hui. Si l'élixir de longue vie n'a pas encore été trouvé, certaines découvertes sont étonnantes.

On a rajeuni des humains en régénérant leur thymus

Une étude publiée dans Aging Cell, décrit qu'un traitement pourrait inverser le processus de vieillissement biologique, et réduire au final l'âge dit "épigénétique" de sujets traités pendant un an. Ce pourrait bien être une preuve [...]

Activer la télomérase pour un rajeunissement ?

La télomérase est une enzyme qui permet de conserver nos chromosomes intacts et de retarder ainsi le moment où nos cellules entrent en phase de sénescence cellulaire. Alors... la télomérase serait-elle une clef pour la vie éternelle ?

Go to Top