Elimination des toxines : 5 règles simples

Comment stimuler ses organes émonctoires

Accueil>Détoxication>Elimination des toxines : 5 règles simples
boire de l

Le foie filtre notre sang pour en neutraliser les toxines. Celles-ci doivent ensuite être évacuées. Outre l’adoption d’une alimentation pauvre en toxiques, il est logique, en détoxication, de stimuler naturellement ses organes d’élimination.

Voici 5 règles simples d’hygiène de vie pour mieux éliminer les toxines :

1. Boire plus d’eau pour éliminer plus de toxines

Buvez, éliminez ! C’est simple comme bonjour. Vous possédez des fonctions d’élimination naturelles qu’il vous suffit d’activer.

Pour que vos reins fonctionnent bien, vous devez tout d’abord boire suffisamment (de l’eau avant tout !). Sinon, le drainage rénal se fera mal. Inutile, à l’inverse, de boire plusieurs litres d’eau par jour si vous n’avez pas soif. Un litre à 1,5 litres entre les repas semble convenable à la majorité des gens. Certains ont besoin de 2 voire 3 litres d’eau par jour.

N’attendez pas tout de vos reins pour vous débarrasser de vos toxines. Souvent les gens pensent qu’éliminer des toxines c’est prendre des substances diurétiques et éliminer plus. En réalité, seules les toxines solubles dans l’eau (hydrosolubles) sont éliminées par les reins. Les autres (liposolubles), solubles dans les corps gras, sont éliminées principalement dans la bile secrétée par le foie et évacuée ensuite dans les selles, par l’intestin. Le rein n’est donc pas l’organe principal d’élimination des toxines (c’est plutôt le foie) mais activer la fonction rénale est important et facile.
voyez ‘boisson et anti-âge

2. Gros intestin : alimentation, fibres et flore

Il est évident que l’intestin est un émonctoire important pour nos toxines à condition que son transit soit régulier. Il faut donc éviter toute constipation et aller à selle chaque jour. Pendant la détox, il est souvent d’usage de l’activer un peu. Certains font même des « purges » où le transit devient quasi liquide. Les plus connues sont les sels d’Epson (sulfite de soude), le chlorure de magnésium ou le séné, la bourdaine… pour les plantes.

Pour que le colon fonctionne correctement, il a besoin d’une charge correcte en fibres végétales. Nous sommes souvent en carence de fibres. Il faut donc manger de bonnes quantités de légumes, de légumineuses et de fruits chaque jour. Nous n’en mangeons généralement pas assez. Aussi, il faut favoriser les aliments non raffinés. En particulier pour les produits tirés des céréales, il faut utiliser les versions « complètes » ou « intégrales » (farines, pains, ptes, riz, etc…^complets)…
voir ‘flore intestinale et fonctions du colon

3. Bouger et transpirer

L’exercice physique et la marche en particulier activent justement le transit intestinal. D’autre part, les mouvements musculaires activent la circulation sanguine et aussi lymphatique. Ainsi, l’évacuation des déchets métaboliques est facilités par cette meilleure circulation dans le corps. De plus, si l’on bouge suffisamment, la transpiration permet d’évacuer certaines toxines dans la sueur (il faudra alors boire de l’eau pour compenser cette perte).

Ayez donc une activité physique régulière et aérez-vous, ce qui améliorera votre oxygénation, tout aussi utile pendant une période de détoxication. Pour en savoir plus sur les sports et activités physiques bénéfiques avec l’âge, voyez ‘exercice physique et anti-âge’

4. Respirer, c’est aussi éliminer

Le poumon est aussi un organe d’élimination (par exemple pour certains acides volatils). Il suffit de sentir certaines haleines des lendemains de fête ou de personnes malades du foie pour se rendre compte qu’on peut éliminer ses toxines par les poumons aussi !

Des exercices de respiration nous apprennent à bien respirer, ce que l’on a souvent oublié dans notre vie trop sédentaire. En particulier, le yoga (de l’ayurvéda) enseigne et utilise beaucoup les techniques de « pranayama« . Ce sont des exercices de respiration contrôlée, dans une posture donnée, très efficaces sur de nombreux maux. Ces exercices ancestraux ont été repris sous d’autres dénominations en occident. Les scientifiques en ont relevé les bienfaits sur la santé.

L’amélioration des niveaux d’oxygène sanguin et de la circulation dans nos petits vaisseaux qu’ils apportent va favoriser aussi la détoxication et le rendement de nos organes.

5. Dormir suffisamment, plus important qu’on ne croit

Le sommeil fait partie de notre hygiène de vie, il est souvent malmené. C’est une période où l’organisme favorise ses mécanismes d’élimination-réparation des tissus. Un temps de sommeil suffisant est donc très important et trop souvent négligé pour aider le corps à se détoxifier et pour être en forme en général.
voir ‘le sommeil et la santé

Voici déjà quelques règles simples à mettre en pratique mais primordiales pour aider son corps à se débarrasser des toxines qui l’encombrent. Ensuite, il existe des plantes et remèdes naturels capables aussi de stimuler vos organes d’élimination (aussi appelés émonctoires) et qui peuvent activer le processus.

Voyez notre guide pratique de détox 

Un commentaire

  1. Laure 16/02/2014 à 7 h 41 min ␣- Répondre

    Et le sauna ou le hammam ? Ils sont aussi des solutions à suivre pour éliminer les toxines

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).