Le zinc dans l’alimentation

Accueil>Nutrition anti-âge>Minéraux>Le zinc dans l’alimentation
huitre riches en zinc

Le zinc intervient dans l’activité de plus de 200 enzymes, notamment celles qui participent à la protection contre les radicaux libres et celles qui sont impliquées dans la synthèse des protéines (d’où son importance dans les phénomènes de renouvèlement des cellules, de cicatrisation et d’immunité).

Il intervient dans le métabolisme de la vitamine A et de la superoxyde dismutase : un antioxydant de première importance. Il participe aussi à la régulation du taux de sucre dans le sang. Son rôle est important pour le système immunitaire, les fonctions neurologiques (comme l’humeur et l’apprentissage, le gout, l’odorat, la vue) et le système hormonal de la reproduction.
Plusieurs études scientifiques ont démontré son rôle dans les troubles tels que l’acné, l’herpès, les infections des voies respiratoires, la dépression, la dégénérescence maculaire…
Il se trouve en grande partie dans nos muscles et dans nos os.

Apports nécessaires

La dose de zinc quotidiennement conseillée est de 11mg pour les hommes et 9 mg pour les femmes.Zinc

En cas d’excès : certains problèmes digestifs (nausée, diarrhée) peuvent apparaître à partir de 150 mg par jour et à la longue, une carence en cuivre peut survenir.

En cas de manque de zinc: infections à répétition, mauvaises défenses immunitaires, mauvaise cicatrisation, inflammations cutanées, troubles de l’humeur et dépressions, troubles du gout et insuffisance des fonctions sexuelles.

Le zinc est un des oligo-éléments les moins bien assimilés par l’organisme, c’est pour cette raison qu’il est souvent en carence modérée. En cas de maladies intestinales avec troubles d’absorption et/ou diarrhées chroniques ainsi qu’en cas de maladies rénales une carence peut se voir.

Utilisation

Il est employé notamment pour prévenir la dégénérescence maculaire, pour réduire l’acné et contre les symptômes du rhume et aussi dans certaines pathologies plus rares.
En oligo-élément, il est associé à l’adaptation au stress et aux axes endocriniens hypophyse-pancréas et hypophyse-surrénales.

Où le trouverLa citrouille

C’est dans les huitres qu’on en trouve le plus mais toutes les chairs animales en contiennent beaucoup. Viennent ensuite les légumineuses et les graines telles que sésame, courge, citrouille etc…

Dans les compléments alimentaires, c’est la quantité de zinc élément qui est utile et non la quantité de sel de zinc.