Contre relâchement cutané et peau relâchée

quand la peau devient flasque

Accueil>Esthétique anti-âge>Peau et teint>Contre relâchement cutané et peau relâchée
consultation de médecin

Le relâchement, l’amincissement et la perte d’élasticité de la peau sont liés à l’âge et, notamment, au déclin hormonal et à l’accumulation de l’exposition solaire.

Comment le combattre ?

Question d’un internaute

Comment lutter contre le vieillissement de la peau (corps) qui devient flasque ? Je prends régulièrement des oméga 3, 6 et 7, je fais un peu de sport mais à 56 ans peut-on en faire plus ?

Réponse du médecin

chien avec peau plisseeLe problème du relâchement cutané

Lié au vieillissement, il est surtout dû à la modification de la trame conjonctive de la peau qui s’amenuise avec, en particulier, une raréfaction des fibres élastiques, une altération et une diminution des fibres de collagène, une réduction de la microcirculation sanguine, de la production de sébum et de l’hydratation.

Si on peut stimuler la production de collagène à tout âge, il est beaucoup plus difficile de faire fabriquer de nouvelles fibres élastiques. En effet, le corps ne fabriquerait plus d’élastine (qui représente 90% des fibres élastiques du derme) après 40 ans, voire après la croissance selon certains auteurs. Par la suite, notre stock d’élastine se réduit progressivement en vieillissant, notre peau s’affine et perd sa souplesse et son élasticité.

L’exposition solaire intense dégrade fortement ces fibres élastiques en augmentant les processus d’oxydation, surtout lorsque des « coups de soleils » apparaissent et ajoutent de l’inflammation.

Comment lutter contre le relâchement de la peau ?

Tout d’abord, en évitant ce qui abime nos fibres élastiques cutanées : les ultraviolets (UV), les radicaux libres et la glycation, comme nous allons le voir

Vous nous dites prendre des omégas 3 (acides gras essentiels). C’est certainement une bonne idée car notre alimentation moderne est très souvent en manque d’oméga 3. Ceux-ci sont utiles pour toutes nos membranes cellulaires en général. Cependant, ils n’agissent pas spécifiquement contre le relâchement de la peau (ou son flétrissement) mais plutôt pour son hydratation et contre l’inflammation.

Pour entretenir sa peau et conserver au mieux son élasticité, il faut surtout veiller à ne pas manquer de nutriments essentiels nécessaires à la fabrication du collagène et du tissu conjonctif. En particulier : vitamine C, vitamine A, silicium, acides aminés essentiels, magnésium… De plus, ce sont pour la plupart des antioxydants qui limitent donc les dégâts d’oxydation produits avec le temps par les radicaux libres. Les fameuses taches brunes « de vieillesse » sur la peau en sont un exemple.

La glycation accélère la perte d’élasticité de la peau (et des tissus du corps en général). Elle est liée en particulier à la consommation de sucres rapides (ou à index glycémique élevé). On sait que la carnosine protège la dégradation de nos protéines et donc de nos fibres d’élastine et de collagène. Ceci parait plus approprié que les omega 3. Vous trouverez aussi d’autres substances naturelles capables de limiter la glycation de vos tissus.

Ensuite, il existe des techniques de stimulation de la fabrication du collagène et de l’élastine au niveau de la peau. Il s’agit d’applications d’agents physiques (radiofréquence, courants électriques, ultrasons, lumières…) ou mécaniques (micro-chocs, massages manuels ou mécaniques, microponctures, brossage du corps…). Elles peuvent ou le ralentir et même améliorer le relâchement cutané. Il s’agira cependant plus d’un gain en fermeté et épaisseur qu’en élasticité de la peau.

Autre élément très important : notre terrain hormonal. En effet, notre imprégnation hormonale joue sur la qualité de la peau, cheveux, ongles… En particulier, les niveaux de testostérone, oestrogènes, progestérone, DHEA et hormones thyroidiennes sont importants. Le niveau sanguin de toutes ces hormones diminue avec l’âge.

La médecine anti-âge s’attache à préserver au mieux ces niveaux soit en stimulant leur production, soit en sensibilisant les tissus à leurs actions, soit en apportant des hormones supplémentaires (bio-identiques si possible).

Comment faire en pratique contre la peau relâchée ?

Il n’y a pas de technique miraculeuse, les effets sont variables selon les personnes, leur âge et le degré de relâchement de la peau qui ne doit pas être trop avancé. Mieux vaut s’y prendre le plus tôt possible.

Nous pourrions résumer ainsi ce qui nous parait le plus important : il faut surtout prévenir la dégradation de la peau et préserver son capital d’élasticité.

Eviter d’accélérer le vieillissement cutané

Il est sage de limiter l’exposition solaire et les UV, en particulier les expositions violentes ou prolongées. D’autres accélérateurs du vieillissement de la peau sont : les agents irritants, l’oxydation, la glycation (en particulier par excès de sucres dans l’alimentation et d’aliments trop cuits), les toxiques (médicaments, alcool, tabac…), la pollution atmosphérique, etc…

Il est alors bon de favoriser les aliments anti-glycation et antioxydants et d’ajouter, si nécessaire, des compléments alimentaires comme la carnosine, le resvératrol…

Ne pas manquer de nutriments essentiels

Il faut veiller à apporter chaque jour tous les nutriments indispensables au corps  (vitamines, minéraux, acides gras et aminés essentiels). En particulier, comme vu plus haut : la vitamine C, A, E, le silicium.

Conserver au mieux son terrain hormonal

Un bon terrain hormonal permet une bonne fabrication des constituants de la peau. Il favorise aussi la production de sébum et l’hydratation cutanée. Ceci est encore plus flagrant chez la femme après la ménopause où les oestrogènes vont brutalement s’effondrer. Voyez ici comment préserver son terrain hormonal malgré l’âge.

Traiter sa peau contre le relâchement

Il faut d’abord protéger sa peau la nourrir et l’hydrater localement avec des crèmes ou des huiles adaptées. Ensuite, il existe des techniques de stimulation cutanée pour favoriser la production de collagène et d’élastine (par les fibroblastes). Il faut choisir la méthode la plus adaptée à son cas et la plus naturelle possible. Parmi celles-ci :

  • les lumières LED
  • les massages manuels ou mécaniques
  • les micro-injections de mélanges nutritifs pour la peau (mésolift et microneedling)
  • la lumière intense pulsée et les lasers non ablatifs…

Néanmoins, tous ces soins vont surtout faire produire du collagène (et peu d’élastine après 40 ans). La fermeté de la peau sera donc meilleure mais pas sa souplesse et son élasticité. Au pire, un abus d’usage pourra rendre la peau épaissie et cartonnée, un peu comme celle d’un boxeur qui a fabriqué beaucoup de collagène à force de prendre des coups.

Le sport modéré, bon pour la peau

A tout âge, l’exercice physique est toujours salutaire. Il va améliorer le terrain hormonal par la production d’hormones (en particulier l’hormone de croissance), la circulation sanguine et l’oxygénation des tissus. Il va aussi stimuler les défenses antioxydantes et l’immunité.

17 Commentaires

  1. lili 26/04/2016 à 8 h 46 min ␣- Répondre

    bonjour
    j’ai 53 ans et ma peau est plissé sous les bras ! les cuisses!
    je ne prend pas oméga! pouvez vous me donner plus d’indice pour prendre soins de ma peau de l’intérieur comme l’extérieur? a quoi sert oméga ? quelle crème mettre sur mon corps ? quelle sport pratiquer ?
    merci beaucoup

    • Dr L. 26/04/2016 à 9 h 53 min ␣- Répondre

      Les réponses à vos questions sont dans cet article. Je l’ai rectifié pour essayer de le rendre plus simple à comprendre. Vous pouvez cliquer sur les liens en vert qui vous donneront plus d’explications (par exemple sur les oméga 3, la glycation, etc…).
      Les techniques cosmétiques ou médicales contre le relâchement de la peau sont décrites dans la section Médecine-Antiâge -> Médecine Esthétique : « Améliorer la peau ». Voir ici : https://www.antiageintegral.com/category/esthetique/peau-et-teint
      Pour le corps je préconise les huiles végétales type (amande ou jojoba), les huiles ou extraits de romarin combattent la glycation.
      Enfin tous les sports sont bons, en particulier la natation qui raffermit les tissus et apporte un massage de la peau pendant l’effort.

  2. Belleille 06/02/2017 à 20 h 32 min ␣- Répondre

    Je souffre d’apnée du sommeil je dois donc porter un masque nez bouché puisque j’ai une PBCO. Ma peau depuis le port la nuit de ce masque, abîmé vraiment ma peau. Celle ci est flétrie et ridée à l’endroit même du masque alors que je n’ai pas de rides ni au front ni au cou ni sur le haut des joues. Seul autour de la bouche à l’aile du nez et le dessous des joues. Que puis je mettre comme creme traitante car prendre des compléments alimentaires ne peut être envisagé car j’ai des traitement médicamenteux assez lourds.
    Merci de me donner un conseil car vraiment l’état de ma peau me déprime.

    • Dr Jean-Luc Morel 18/02/2017 à 9 h 03 min ␣- Répondre

      Tout d’abord essayez d’adapter votre masque : moins de pression sur l’élastique et mettre des mousses sur la partie qui appuie sur le visage. Ensuite mettez une huile type rose musquée le matin en massant assez longtemps l’endroit abimé. Les compléments alimentaires n’auraient de toute façon pas d’effet sur ce problème qui est d’origine mécanique.

  3. pons 16/05/2017 à 15 h 17 min ␣- Répondre

    J’ai la peau sous les bras flétris , je ne mange pas de poisson suite a des alergies à l’iode , je le vis tres mal car n’ose pas mettre des tenue sans manche , j’ai 62ans que dois je faire car celà me rend mal

    • Dr L 16/05/2017 à 16 h 57 min ␣- Répondre

      Le fait de ne pas manger de poisson n’est pas un problème. Pour améliorer vos bras, l’essentiel est dit dans cet article. Sinon il reste la technique chirurgicale qui consiste à enlever l’excès de peau. Radicale mais il y a des cicatrices conséquentes.

  4. GERARD 12/07/2017 à 11 h 10 min ␣- Répondre

    J’ai 68 ANS. La peau de mon visage n’est pas trop ridée mais, en revanche, malgré un poids qui n’a jamais varié (50 kg pour 1m60), je trouve que la peau de mon corps se plisse de plus en plus, face interne des bras, les jambes. Je n’ose plus porter de maillot de bain. Ce vieillissement est-il inéluctable ? Merci de m’avoir lue.

    • Dr Jean-Luc Morel 12/07/2017 à 18 h 13 min ␣- Répondre

      Oui, le vieillissement cutané est à ce jour, inéluctable, notamment car le corps ne fabrique plus d’élastine après 42 ans environ. Aussi la peau perd peu à peu son stock d’élastine et son élasticité.
      Pour limiter cela au mieux, il faut éviter surtout 2 phénomènes majeurs du vieillissement : oxydation et glycation.
      En pratique : éviter le soleil, les polluants et toxiques (tabac, alcool…) et les sucres dits « rapides » et les aliments à index glycémique élevés qui favorisent la glycation. Ainsi il faut surtout essayer de prévenir le relâchement de la peau car aujourd’hui les techniques traitant ce relâchement sont limitées et ne redonnent pas cette fameuse élasticité d’avant 40 ans.

  5. GERARD 13/07/2017 à 9 h 23 min ␣- Répondre

    Je vous remercie infiniment de vos précieux conseils.

  6. Marie-Claire 21/07/2017 à 5 h 46 min ␣- Répondre

    J’ai 53 ans je suis ménoposée depuis 3 ans. Il y a 4 ans j’ai suivi un régime qui m’a fait perdre 12 kg. Aujourd’hui je suis très mince je pèse 48 kg mais j’ai la peau des bras qui forment des plis surtout au niveau de l’avant bras c’est horrible j’ai les bras d’une personne de 80 ans. Je suis sous THS j’en ai parlé à mon gynécologue qui m’a augmenté le taux afin de redonner de l’élasticité à ma peau mais à ce jour rien n’y fait. Pourriez vous me dire si cela vient vraiment du fait que je sois ménoposée ou c’est dû à mon amaigrissement.Pourriez vous me dire quelle crème ou huile dois je prendre pour nourrir ma peau et si le fait de prendre des compléments alimentaire pour raffermir la peau peut aider tout en sachant que rien n’est miraculeux.
    Merci pour votre réponse.

    • Dr L. 21/07/2017 à 14 h 17 min ␣- Répondre

      Votre relâchement de peau est dû à votre perte de poids importante après 40 ans. En effet, à 50 ans le corps ne fabrique plus d’élastine (qui donne l’élasticité à la peau) et vit sur ses réserves. Si, en plus votre peau est fine et peu tonique à la base, cela ne l’arrange pas. Le TSH peut aider à maintenir l’état de la peau, sa production de sébum et son hydratation mais difficile d’espèrer un retour en arrière, hélas.
      Même chose pour les compléments alimentaires : entretenir et préserver, améliorer un peu si vous combles vos manques en nutriments essentiels. Il n’y a pas de complément alimentaire miracle pour retendre la peau. L’exercice, les bains et douches froides, le brossage après la douche avec brosse en poils de sanglier peuvent améliorer un peu. La radiofréquence également. Cela dépend du degré de relâchement. Ensuite, il reste toujours la solution chirurgicale si c’est trop gênant.

  7. martine P. 27/08/2017 à 14 h 42 min ␣- Répondre

    j ‘ai 65 ans ,une ménopause précoce à 37 ans .la peau de mes cuisses est remplie de capitons et le relachement est important .je fais de la marche régulièrement de la gym douce malheureusement pas d’amélioration .
    j’ai fait de la radiofréquence du lpg je n’ai plus de solution hormis celle du lifting des cuisses..n’est ce pas trop tard pour ce genre d opération ?
    merci de votre reponse

    • Dr Jean-Luc Morel 30/08/2017 à 2 h 06 min ␣- Répondre

      Il n’y a pas vraiment de contre-indication pour cet âge là. Après, c’est le chirurgien qui vous dira si l’opération en vaut la peine, en fonction de l’état de votre peau, de votre poids, de votre santé, etc…

  8. France Damours 18/09/2017 à 3 h 27 min ␣- Répondre

    Bonjour j avais le ventre un peu rond. on m a conseillé le coolsulpting mais depuis, j ai la peau du ventre relâchée. Maintenant on me conseille le vénus frezz. j ai beaucoup déjà donné est ce que ça va me donner des résultats ? j ai 55 ans merci mais depuis je ne me sens encore moins bien dans ma peau

  9. KRAUSZ 25/09/2017 à 14 h 35 min ␣- Répondre

    Bonjour, j’ai 42 ans et ma peau du visage commence a se relacher légèrement . Je voudrai savoir si les complements alimentaires du style biocyte elastine ont une efficacité meme légère ou si ce n’ai que du marketing;pouvez vous me donner des mons de complements ayant une réelle efficacitée. Merci de votre reponse.

    • Dr Jean-Luc Morel 26/09/2017 à 3 h 05 min ␣- Répondre

      Les compléments pourront avoir une certaine efficacité si vous en manquez (vitamines, omega 3 et 6, sélénium, silice, acides aminés, antioxydants…). Pour le reste, genre élastine, collagène, acide hyaluronique par la bouche, rien d’extraordinaire. Notez que bien souvent, notre alimentation moderne manque de l’acide aminé glycine. Un apport de celui-ci peut améliorer les tissus comme peau, cheveux, tendons, cartilages…

  10. Samira 08/10/2017 à 20 h 57 min ␣- Répondre

    Bonjour
    J ai 25 ans et j ai la peau plissee , j aimerais savoir comment la rendre lisse
    Merci

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).