Ojas : pour augmenter votre vitalité

une vision ayurvédique

femme en posture de yoga

Pour être plein de vitalité, d’énergie et rester radieux, il faut produire le plus possible d’Ojas dans notre corps. C’est l’essence subtile de vie, produit final de nos processus de digestion/assimilation, décrite par l’Ayurvéda. Explications :

En Ayurvéda, il y a 3 principes majeurs qui conditionnent la santé du corps et de l’esprit :

  • Agni : le feu digestif qui nous permet de bien digérer et donc de bien assimiler tout ce qui nous nourrit : aliments, eau, oxygène, pensées, relations humaines…
  • Ama : représenté par les déchets et toxines qui encrassent le corps petit à petit et qui peuvent engendrer la maladie
  • Ojas : l’essence de vie subtile qui apporte énergie et vigueur, clarté d’esprit et bonnes défenses immunitaires.

Pour une santé parfaite, l’individu doit être en harmonie avec son environnement, avec les aliments qu’il consomme, avec les gens qu’il côtoie et mener la vie pour laquelle il est fait, selon sa constitution. En un mot être bien adapté. Ses digestion/assimilation sont alors bonnes et il n’accumule pas les toxines. Ojas, l’essence de vitalité, est produite en grande quantité et circule bien dans les différents tissus de son corps : les « dhatus ». Deux notions particulièrement importantes que nous allons détailler et rapprocher, comme à l’habitude, de notre vision occidentale de la médecine anti-âge.

Ojas : l’essence de vie et la force en soi

Ojas signifie « celui qui fortifie ». C’est lui qui apporte la vitalité, la vigueur, qui maintient jeune et en forme et aussi, qui nous rend radieux.

Selon l’Ayurveda, Ojas est le produit final de la digestion de nos aliments. Celle-ci commence dans la bouche puis l’estomac comme on le sait mais l’ayurvéda décrit, plus globalement, une durée de 30 jours d' »affinement digestif » au sein des différents tissus du corps. A son terme, la production d’Ojas est achevée, la substance suprême et subtile, la force de vie. Ojas est donc le fruit de transformations progressives au sein des 7 tissus corporels que nous décrivons ci-dessous.

Sans une digestion efficace, la production d’Ojas est compromise. Ainsi, Ojas dépend avant tout d’une bonne fonction digestive : Agni (ou « feu digestif » comme disent les indiens) qui permet la transformation correcte des aliments.

Il ne sert à rien de prendre des compléments alimentaires si votre digestion n’est pas performante. On oublie souvent de le dire…

La production d’Ojas est aussi très facilement perturbée par le stress (tout comme la digestion), lorsqu’il est trop important. Savoir gérer son mental, les différents facteurs de stress, rester calme et détaché seront tout aussi importants.

Ojas est en rapport avec le stockage et la production d’énergie. Il est aussi corrélé à nos défenses immunitaires et renforce notre adaptation psycho-émotionnelle.

Dans la tradition, on peut voir Ojas comme ce qui maintient nos cellules entre elles et les organise en un corps vivant. Plus Ojas est présent, plus on se sent vivant et inversement.

Comme on peut corréler le feu digestif avec notre production d’enzymes et de sucs digestifs (décrite en médecine occidentale), on peut rapprocher Ojas du fonctionnement de nos mitochondries, ces petits organes de nos cellules qui produisent notre énergie (sous forme d’ATP, notre « carburant ») avec laquelle tout fonctionne dans notre corps.

La science moderne décrit d’ailleurs depuis peu, l’importance fondamentale du travail des mitochondries pour la santé et comment l’oxydation liée au vieillissement peut les perturber. Elle a mis en évidence des liens entre le mauvais fonctionnement de nos mitochondries et de nombreuses maladies dégénératives (ou autres), le cancer, la fatigue chronique, le vieillissement accéléré…

Ojas et forme physique

Voici ce que l’on peut observer quand Ojas est bien présent chez une personne :

  • Peau éclatante
  • Regard clair et pétillant
  • Voix claire et puissante
  • Langue rose et propre
  • Bonne odeur corporelle
  • Energie dès le réveil
  • Joie de vivre et dynamisme
  • Corps léger et alerte
  • Digestion sans problème
  • Très peu souvent enrhumé ou grippé…

Sans Ojas, les défenses immunitaires sont déficientes. Certains auteurs, ayant une formation à la fois ayurvédique et occidentale, pensent qu’on pourrait relier Ojas avec notre fonction mitochondriale mais aussi avec la fonction de nos lymphocytes T (un type de globules blancs qui protège des agents infectieux…) et encore avec le « tonus » de notre système neuro-endocrinien qui commande et transmet l’information à nos cellules. Ojas est aussi décrit en Ayurvéda comme la substance entre le corps physique et l’esprit.

Ojas et forme mentale

On peut ainsi considérer qu’il est, au niveau de l’esprit, le fruit de la digestion de nos diverses pensées comme il est celui de la digestion des aliments au niveau du corps.

Lorsqu’il est à son niveau optimal, la personne fait preuve de :

  • bonne conscience de soi,
  • bon contrôle de son corps,
  • esprit clair et lucidité,
  • mental paisible, s’adaptant et résistant aux diverses formes de stress.

Les Dhatus : les 7 tissus du corps

L’Ayurveda décrit sept tissus qui se construisent l’un après l’autre sur une période de 30 jours à partir de la digestion. Dans cette vision, après une première transformation des aliments dans la bouche (salive) et l’estomac, la majeure partie des nutriments est assimilée par l’intestin grêle et les déchets forment les selles dans le colon puis sont évacués. Les nutriments assimilés sont ensuite transformés par le foie puis les 7 tissus se forment successivement, tandis qu’à chaque étape une petite quantité d’ojas est produite, de plus en plus raffinée  :

  1. Le premier tissu est Rasa Dhatu, le plasma,
  2. puis une partie de ce plasma va donner le sang : Rakta Dhatu.
  3. le sang conduira au tissu musculaire : Mamsa Dhatu.
  4. dont une partie se transforme ensuite en tissu graisseux : Medha Dhatu.
  5. une partie de la graisse produira le tissu osseux : Asthi Dhatu, dont la moelle.
  6. une partie sera transformée en tissu nerveux : Majja Dhatu.
  7. le dernier tissu produit est le tissu reproducteur : Shukra Dhatu.

La substance finale de ce cycle est l’Ojas suprême qui va nourrir le corps et l’esprit et sera stocké dans le coeur selon l’Ayurvéda.

Inutile de dire que cette vision est bien éloignée de notre médecine moderne et un peu difficile à appréhender pour un occidental. Néanmoins, il est intéressant de constater que souvent, pour retrouver équilibre et santé, les conclusions thérapeutiques et les mesures d’hygiène de vie à prendre, se rejoignent dans les deux approches.

Quand Ojas nous manque

L’énergie fait alors défaut dans notre corps et l’ensemble de nos fonctions vitales s’affaiblit, en particulier nos défenses immunitaires. Nous avons vu que les causes majeures du manque d’Ojas (et donc d’énergie vitale) sont une mauvaise digestion, entraînant une mauvaise assimilation, autant qu’un excès de stress ou d’activité (surmenage).

On sait bien aujourd’hui comment une mauvaise digestion et en particulier un intestin en mauvais état va perturber notre immunité et augmenter les phénomènes d’inflammation et d’oxydation dans notre corps. Ceux-ci vont diminuer la production d’énergie dans nos mitochondries, entraîner fatigue et troubles de l’humeur par exemple. Dans certains cas, le processus débouchera sur des maladies auto-immunes comme la polyarthrite ou de dégénérescence comme Parkinson, etc… De multiples études l’ont démontré.

Selon d’Ayurvéda :

  • le stress augmente l’acidité corporelle empêchant la bonne formation de Rasa (plasma)
  • il augmente l’inflammation et Ama (les toxines), gênant la production de Rakta (sang).
  • trop d’exercice, du surmenage et le manque de sommeil, diminuent la formation du tissu Mamsa (muscle)
  • Le stress épuise certains corps gras et affaiblit Medha (tissu graisseux).
  • L’acidité et l’inflammation favorisent la perte de minéraux, affaiblissant Asthi (tissu osseux).
  • Le stress perturbe le système neuro-endocrinien, épuisant Majja (tissu nerveux).
  • Les excès sexuels (en fonction de sa constitution) affaiblissent Shukra (les fluides de la reproduction).

Au final, dans ces conditions, la quantité d’Ojas et sa production deviennent faibles. La vitalité manque.

Tous ces principes sont décrits depuis des millénaires en Ayurvéda. Les récentes découvertes scientifiques ont tendance à les confirmer aujourd’hui avec l’éclairage nouveau de l’approche occidentale, plus rationnelle et qui, culturellement, nous rassure.

Par exemple, il a été démontré que le stress rendait notre intestin poreux, ce qui laisse passer des particules toxiques indésirables dans le sang, créant inflammation, oxydation, etc… On connait aussi les principes de la déminéralisation par excès de métabolisme de produits acides. On sait que le manque de sommeil diminue nos niveaux d’hormone de croissance et ainsi notre fabrication de muscle, etc…

Tout se rejoint et c’est pour cette raison que l’approche ayurvédique est tellement intéressante à utiliser même s’il faut toujours la replacer dans le contexte et l’environnement de chaque individu. Vivre en paysan du centre de l’Inde ou en business man dans une capitale occidentale modifie beaucoup de paramètres. Et pourtant, la médecine ayurvédique saura faire la part des choses et s’adapter à chaque cas. C’est là sa grande force.

Comment augmenter Ojas et regagner de l’énergie ?

Point de potion magique mais Ojas se renforce principalement grâce à une bonne digestion/assimilation et un style de vie qui réduit les mauvais effets du stress.

L’alimentation

Mangez des aliments frais et en accord avec la saison, dans le calme et en appréciant chaque bouchée. Cuisez à basse température si possible et utilisez les épices qui favorisent la digestion : romarin, gingembre, coriandre, poivre… Eliminez les aliments transformés, trop raffinés et industriels. Evitez les excès de sucres et d’aliments à index glycémique élevé, souvent trop présents dans notre alimentation moderne. Idem pour les excès de viandes rouges. En bref, mangez sain et équilibré.

Les aliments augmentant Ojas selon l’Ayurvéda sont :

  • Les avocats,
  • Les dattes, raisins, figues, noix et amandes,
  • Le beurre clarifié ou Ghee,
  • Les bonnes graisses comme l’huile de sésame, de chanvre, d’olive ou de noix de coco…,
  • Les céréales complètes comme le riz rouge, brun ou sauvage, l’avoine, la quinoa, le millet…,
  • et, plus difficile à trouver, le lait frais entier non stérilisé UHT…

Remèdes naturels et compléments alimentaires

Ces produits peuvent aider mais ils ne feront pas tout à eux seuls. Ils sont efficaces dans le cadre d’une démarche globale d’amélioration du mode de vie.

Les Rasayanas :
Il s’agit de remèdes ayurvédiques dont le but est d’améliorer la qualité d’Ojas. Ils sont aussi présentés en ayurvéda comme remèdes de longévité. Ce sont des mélanges de plantes, de fruits, de superaliments, etc… sensés apporter beaucoup de nutriments essentiels tout en étant bien digérés.

Améliorer la digestion :
Pour ce qui est d’améliorer vos capacités digestives, vous trouverez des indications dans l’article sur « Agni votre feu digestif » et dans notre rubrique digestion/assimilation.

Booster les mitochondries :
Il n’y a pas si longtemps que l’on s’intéresse aux mitochondries et aux conséquences de leur bon ou mauvais fonctionnement. Certains compléments alimentaires sont intéressants et ont été étudiés dans leur action bénéfique sur les mitochondries. Nous l

La glycine est un acide aminé dont la synthèse dans les mitochondries peut se réduire avec l’âge. Dans ce cas, la production d’énergie diminue. Des études ont montré qu’un apport en glycine à une cellule déficiente pouvait rétablir la production énergétique.

Le D-Ribose est un sucre, matière première qui va augmenter la production d’ATP, notamment au niveau des muscles.

Le resvératrol, un antioxydant bien connu pour ses propriétés anti-âge et activateur de l’autophagie, le nicotinamide mononucléotide (NMN) contenu dans les brocolis et les avocats par exemple, et le riboside nicotinamide (dérivé de la vitamine B3), augmentent tous la production de NAD+ dans nos cellules. Le NAD+, qui a hélas tendance à baisser avec l’âge, booste la production d’énergie.

Des études ont aussi montré que l’exercice physique et les massages permettaient d’augmenter le nombre de mitochondries, et que la méditation pouvait améliorer leur fonctionnement.

Stimulants de l’immunité :
Certains produits sont connus pour booster les défenses immunitaires :

  • des aliments comme : ail, oignons, shitaké, reishi, zingtzu, orange, citron, kiwi…
  • le thé vert (matcha), les épices comme le basilic, curcuma, gingembre…
  • les bétaglucanes de la levure de bière
  • les produits fermentés, le kéfir et certains probiotiques
  • le zinc et la vitamine C
  • plus généralement il faudra veiller à éviter les carences en protéines et en nutriments : surtout le zinc, le sélénium, le fer, le cuivre, le calcium, l’acide folique ou les vitamines A, B6, C et E2,3.

Le sommeil de bonne qualité et le simple repos que l’on néglige bien souvent vont aussi augmenter Ojas. Tellement simple qu’on oublie d’y penser.

Hormèse :
C’est une des grandes lois biologiques qui fait qu’un stress physique modéré, appliqué au corps dans des limites raisonnables (où il saura s’adapter), va renforcer sa vitalité et son immunité, soit Ojas. On connait l’adage « Tout ce qui ne me tue pas me renforce ». C’est un peu pareil ici.

Pour obtenir cet effet, on peut utiliser, avec une intensité variable et supportable selon chaque personne :

  • l’exercice fractionné intense (HIIT)
  • l’exposition froid (douche froide, cryothérapie, méthode Wim Hoff)
  • exposition à la chaleur (saunas, hammam, bains chauds, infrarouges…)
  • des exercices de respiration ou d’apnée
  • les jeûnes
  • les frictions et brossages du corps…

Plantes adaptogènes :
Ces plantes aident le corps à s’adapter au stress physique ou psychique. Elles sont connues dans les médecines traditionnelles mais ont aussi prouvé leurs effets dans des études scientifiques. Il s’agit par exemple du ginseng et ashwaganda en Inde et de l’éleuthérocoque et rhodiola en occident.

L’hygiène de vie

Largement oubliée dans nos sociétés moderne, elle est pourtant essentielle à notre vitalité. Il s’agit ici, de façon non exhaustive :

  • d’activité physique régulière au moins 30 mn 3 fois par semaine.
  • de temps passé en plein air et dans la nature.
  • d’exercices de respiration, du yoga et de la méditation.
  • d’un sommeil paisible et suffisamment long
  • des routines quotidiennes (un peu rituelles, qui rassurent l’esprit) : toilette, mise en forme, temps de pauses, etc…

Gestion du stress et zen attitude

Ojas est une essence subtile entre le corps et l’esprit. Il ne faut pas oublier ce dernier qui est peut-être même primordial. Pour augmenter la qualité de cette énergie vitale :

  • avoir des relations suivies et chaleureuses avec des amis et sa famille
  • être généreux et avoir de la gratitude pour ce que vous avez reçu de bon de la vie ou pour la nature
  • garder toujours le sens de l’humour, rire de tout (et de soi), savoir se détacher des choses, rester positif et faire confiance à la vie
  • Avoir un objectif de vie, vivre pleinement et surtout vivre la vie qui vous convient, celle que vous avez choisie, celle pour laquelle vous êtes fait(e).

Ojas et le vieillissement

Pour un médecin ayurvédique, la longévité des personnes est une affaire de santé et pas une frivolité. Ce médecin s’intéressera donc tout autant à l’art d’éliminer les maladies qu’à celui de rallonger la vie en bonne forme, au maximum. Il faut dire que pour la tradition ayurvédique, l’homme jeune doit subvenir d’abord à ses besoins matériels. Puis, après 50 ans, il est sensé mieux profiter de son temps libre pour évoluer spirituellement. Ceci peut être long… aussi les années supplémentaires à vivre seront bienvenues.

Lad, Vasant. Textbook of Ayurveda: Fundamental Principles. First ed. Vol. 1. Vasant Lad, 2002. Print. 

Lad, Vasant. Textbook of Ayurveda: A Complete Guide to Clinical Assessment. First ed. Vol. 2. Vasant Lad, 2007. Print.

http://everydayayurveda.org/ojas-dhatus/

Un commentaire

  1. Abdelali 13/09/2018 à 15 h 42 min ␣- Répondre

    Contenu très intéressant. mes vifs remerciements.

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).