remedes de medecine ayurvedique

Dans les textes anciens de l’Ayurveda, rasayana est une branche spécifique dédiée à la science du « rajeunissement » et de la longévité. Disons plutôt qu’elle vise à revitaliser le corps, fortifier/calmer l’esprit, et ralentir le vieillissement tout en améliorant sa qualité.

Définition de rasayana dans l’Ayurvéda

Les rasayanas sont un ensemble de soins visant à favoriser santé, longévité et vitalité. Rasayana vient du mot sanskrit « Rasa », qui veut dire « sève » et « Ayana », qui signifie « aller ». Les rasayanas sont donc des moyens pour favoriser la bonne circulation de la « sève », concept auquel on peut associer l’énergie vitale (ojas – voir notre article) et la lymphe (aussi « rasa » en ayurvéda) qui circulent dans le corps.

En médecine ayurvédique, ces soins étaient traditionnellement réservés aux rois et aux reines pour qu’ils vivent le plus longtemps possible. Ils sont sensés avoir les effets bénéfiques suivants :

  • renforcer et revitaliser les tissus et organes du corps ,
  • améliorer la digestion et l’absorption des nutriments,
  • renforcer le système immunitaire,
  • réduire le stress, gérer les émotions, apporter le calme et la sérénité,
  • améliorer mémoire et concentration,
  • favoriser le sommeil…

Curatifs ou préventifs, les rasayanas sont souvent utilisés en synergie avec d’autres soins ayurvédiques.

Traditionnellement, ces thérapies « nourrissent les tissus corporels (Dhatus) », ainsi le corps produira plus d’énergie vitale (Ojas), augmentant la vigueur et la vitalité, et favorisant la longévité. Ils viennent souvent dans une période de récupération qui suit une phase de détoxication/purification ou de convalescence.

Les soins incluent la consommation de préparations médicinales (faites surtout de plantes) mais aussi des régimes alimentaires spécifiques, des routines d’hygiène de vie, et des pratiques mentales.

Rasayanas et longévité

Les rasayanas visent donc plus que le simple traitement de maladies. Holistiques, ils peuvent être préventifs et s’appliquer parfaitement à la médecine anti-âge. Ils existaient bien avant elle.

vieil homme d'indeEn renforçant diverses fonctions corporelles, en équilibrant les doshas, et en soutenant la santé mentale et spirituelle, ils aident à ralentir le processus de vieillissement. Les pratiques d’hygiène de vie, combinées à la consommation régulière de formulations rasayana, favorisent la régénération cellulaire et la résistance aux maladies chroniques. Des herbes comme l’ashwagandha et le shatavari sont réputées pour leurs effets anti-âge, augmentant l’endurance et la vitalité.

Les rasayanas utilisent en fait, depuis des millénaires, des substances ou des soins pour lesquels on a aujourd’hui découvert une activité sur différentes voies métaboliques de la longévité. Par exemple :

  • le curcuma agit sur les voies de mTor, Igf1, AMPK, des sirtuines, sur l’autophagie, l’inflammation, etc…
  • l’ashwaganda agit sur les voies de mTor et AMPK dans le sens de la longévité, tout comme la metformine (1 à 4).

Nous ne parlerons pas ici des rasayanas pour traiter des maladies spécifiques mais de ceux qui augmentent la vitalité.

Les différents types de rasayanas

Quand on parle rasayana, on pense le plus souvent à des préparations à base de plantes et aux multiples ingrédients. En fait, il existe différents types de rasayanas. On distingue principalement :

  • des règles d’hygiène de vie et comportement : pratiques de vie quotidiennes et saisonnières qui favorisent la santé (hygiène du corps, nettoyage corporel, réveil matinal, exercices physiques, sommeil, détoxication…), éthique et bonne conduite,
  • des préparations souvent complexes où l’on retrouve des plantes médicinales telles que l’ashwaganda, l’amalaki (groseille indienne), le gingembre, le shatavari… mais aussi certaines substances minérales ou sels métalliques…
  • des aliments ou mélanges d’aliments spécifiques : il s’agit de régimes alimentaires particuliers et équilibrés qui soutiennent le rajeunissement,
  • des massages aux huiles (détoxicants et circulatoires), du yoga et de la méditation qui renforcent la santé mentale et spirituelle,
  • des pratiques de respiration.

Dans cet article, nous parlerons plus spécialement des préparations et mélanges d’ingrédients mais voyez tout d’abord comment ces soins agissent sur 3 fonctions de votre corps essentielles à la longévité.

Trois actions importantes des préparations rasayanas

Défenses immunitaires et rasayanas

Les rasayanas jouent un rôle crucial dans le renforcement du système immunitaire. En nourrissant les tissus corporels (dhatus) et en purifiant le corps, ils augmentent la résistance aux maladies. Les herbes telles que l’ashwagandha et l’amalaki sont reconnues pour leurs propriétés immunomodulatrices. Elles augmentent la production de globules blancs, améliorent la réponse immunitaire, et protègent contre les infections. En intégrant aussi des rasayanas de routine quotidienne, on renforce encore plus le système immunitaire.

Le système lymphatique, la lymphe et les rasayanas

Le système lymphatique, crucial pour la détoxification et la circulation des fluides corporels, est également soutenu par ces formulations ayurvédiques. Elles aident à maintenir le flux lymphatique, réduisant ainsi l’accumulation de toxines et soutenant le drainage du corps.

Les herbes comme le neem (azadirachta indica) et la guduchi (tinospora cordifolia) (8) sont particulièrement bénéfiques pour la purification du sang et la fonction lymphatique. En améliorant le mouvement de la lymphe, les rasayanas contribuent à une meilleure santé et détoxification cellulaires.

Energie vitale : Ojas et rasayanas

Le but principal des rasayanas est d’augmenter Ojas, l’énergie vitale que l’on peut mettre en parallèle avec l’énergie produite par nos mitochondries*. Celle-ci diminue en vieillissant et fait défaut dans la plupart des maladies liées à l’âge. Ainsi, on comprend l’idée traditionnelle ayurvédique de ralentir le vieillissement en conservant cette énergie.

Ojas, en sanskrit signifie « vigueur » ou « essence de la vitalité ». Concept central en Ayurveda, il est considéré comme le résultat final (et suprême) de la digestion et du métabolisme des nutriments. Son abondance est synonyme de force, tonus et clarté mentale (voir notre article sur ojas et vitalité).

Ainsi, par exemple :

  • les plantes comme Ashwagandha (6) et Shatavari :
    Ces plantes sont adaptogènes (voir l’article) et nourrissantes. Elles aident à renforcer le système immunitaire, améliorer la résilience au stress, et soutenir les fonctions vitales, augmentant ainsi les niveaux d’Ojas.
  • les formules complexes comme le Chyawanprash :
    Elles sont riches en antioxydants et en nutriments. Traditionnellement, le Chyawanprash revitalise les tissus corporels et améliore la santé globale, en contribuant à la production d’Ojas.
  • les pratiques d’hygiène de vie :
    Les routines quotidiennes et saisonnières, les techniques de respiration, méditation et yoga… soutiennent une digestion optimale et un métabolisme équilibré, essentiels pour la production d’Ojas.

En essence, les rasayanas renforcent les bases de la santé holistique en soutenant et en augmentant Ojas, avec les effets bénéfiques vus plus haut.

Les préparations/mélanges de produits naturels

En médecine ayurvédique, les préparations rasayana varient pour répondre aux besoins particuliers de chaque personne, selon sa constitution (ou ses différents « doshas »). Elles sont sensées favoriser une meilleure adaptation à l’environnement et plus de longévité (13).

plantes et epices ayurvediquesParmi les ingrédients utilisés dans ces préparations, on retrouve des plantes (souvent adaptogènes) dont les effets sont aujourd’hui démontrés, comme l’ashwagandha, le brahmi (7), le curcuma (9), la centella asiatica, l’amalaki (5), le gingembre, le neem, tulsi, guduchi, shatavari… mais aussi des minéraux, voire des aliments (ghee, miel…). En plus de leur propre action, ils auraient, ensemble, des effets synergiques.

Voici quelques exemples courants en Inde :

Chyawanprash : une pâte à base d’amalaki riche en vitamine C, utilisée pour renforcer l’immunité et la vitalité. Il fait typiquement partie des rasayanas favorisant un bon vieillissement, incluant des herbes et des aliments qui aident à assurer la vitalité, l’endurance, et à augmenter la puissance des cinq sens.
Brahma rasayana : un tonique pour l’esprit et le corps, qui améliore surtout la mémoire et la concentration.
Triphala : une combinaison de trois fruits (amalaki, bibhitaki, et haritaki), riche en antioxydantset tanins utilisée pour la détoxification et améliorer la digestion

Ces préparations sont souvent consommées sous forme de poudres, pâtes, huiles, ou ghee médicamenteux, et sont modifiées selon les besoins spécifiques de chaque individu. On en trouve quelques unes sur le web, souvent importées d’Inde.

La tradition préconise une détoxication préalable, afin d’éliminer les toxines en excès avant de procéder aux rasayanas. Il peut s’agir de la cure complète « Panchakarma » (les 5 éliminations). Une thérapie rasayana typique comprend la purification (shodhana), la phase de pacification (shamana) et la phase de renforcement/régénération (rasayana).

Préparations rasayanas avec des produits occidentaux

Il est possible d’adapter les principes des rasayanas en utilisant des produits occidentaux plus faciles à trouver. Bien que les formulations traditionnelles soient basées sur des plantes et des substances trouvées en Inde, de nombreux ingrédients occidentaux possèdent des propriétés similaires et peuvent être utilisés.

En fait, les préparations rasayana sont riches en divers nutriments et principes actifs qui jouent un rôle crucial dans leurs effets thérapeutiques. Voici les plus courants dans ces préparations :

Nutriments fréquemment retrouvés

  • Vitamines notamment vitamine C présente en grande quantité dans l’Amalaki., et vitamines B : surtout B1, B2, B3, et B12, souvent trouvées dans diverses herbes.
  • Minéraux tels que calcium : souvent présent dans le Shatavari, et fer : crucial pour l’oxygénation du corps, présent dans des herbes comme la Guduchi.
  • Antioxydants : qui aident à neutraliser les radicaux libres et à prévenir les dommages cellulaires.
  • Acides gras essentiels : des huiles incorporées aux rasayanas contiennent des acides gras essentiels qui nourrissent les tissus corporels.
  • Acides aminés : constituants de base des protéines, ils sont essentiels pour la réparation et la croissance des tissus.

Principes actifs courants dans les rasayanas

  • Withanolides : trouvés dans l’Ashwagandha, ils ont des propriétés adaptogènes et anti-stress.
  • Saponines : présentes dans le Shatavari et la Guduchi, elles possèdent des propriétés immunomodulatrices et anti-inflammatoires.
  • Tanins : trouvés dans l’Amalaki, ils ont des propriétés antioxydantes, entre autres…
  • Alcaloïdes : comme la brahmine et les bacosides (dans le Brahmi), connus pour leurs effets sur la mémoire et les fonctions cognitives.
  • Flavonoïdes : antioxydants puissants trouvés dans de nombreuses plantes.
  • Polysaccharides : présents dans l’Ashwagandha et la Guduchi par exemple, ces composés ont des effets immunostimulants.
  • Phytostérols : Composés ayant des effets bénéfiques sur le cholestérol, etc…

On y retrouve donc souvent des antioxydants et des adaptogènes. Partant de ce constat, on peut adapter ces formulations, d’une part avec des plantes plus ou moins équivalentes, d’autre part avec des apports directs de nutriments bio-assimilables. La science d’aujourd’hui nous permettrait de rejoindre la tradition. Par exemple :

Des plantes occidentales semblables

  1. Ashwagandha et Ginseng : le ginseng, couramment utilisé en médecine traditionnelle chinoise, a des propriétés adaptogènes similaires à celles de l’ashwaganda
  2. Amalaki et baie d’Acérola : la baie d’acérola est riche en vitamine C, tout comme l’amalaki, et peut être utilisée dans des formulations visant à renforcer l’immunité et à revitaliser le corps.
  3. Shatavari et maca : la racine de maca, utilisée en Amérique du Sud, a des propriétés revitalisantes et équilibrantes similaires à celles du shatavari, et peut être utilisée pour soutenir la santé reproductive et hormonale.
  4. Ghee et huile de coco : bien que le ghee (beurre clarifié) soit une base traditionnelle des rasayana, l’huile de coco peut également être utilisée pour ses propriétés nutritives et revitalisantes.
  5. Triphala et mélange de myrtilles, framboises et mûres : un mélange de baies occidentales riches en antioxydants et polyphénols peut être utilisé comme alternative au triphala pour ses effets détoxifiants et bénéfiques pour la digestion.

En intégrant ces produits occidentaux, tout en respectant les principes ayurvédiques d’équilibre et de constitution individuelle, il est possible de créer des rasayana adaptés au contexte occidental. On peut donc bénéficier des avantages des rasayanas tout en utilisant des ingrédients plus faciles à trouver localement.

Préparations multivitaminées et multifonctions

On peut aller plus loin, en espérant ne pas choquer les puristes de l’Ayurvéda. Les préparations rasayana existent depuis des millénaires en Inde, avec de puissants effets bénéfiques reconnus autant par leur ancienneté que par les études scientifiques d’aujourd’hui.

En connaissant les principes actifs ou les nutriments apportés, on peut, à mon humble avis, poursuivre les mêmes buts avec des préparations occidentales modernes.

preparation poudre ou gelules

Il peut s’agir par exemple de multivitamines et minéraux, associés ou non à des acides aminés, et à des plantes . Par exemple : outre les multivitamines, certaines formulations assez récentes se dédient à stimuler les mitochondries de nos cellules. Elles incluent des substances agissant sur la production d’énergie, des antioxydants, des plantes, voire des nutriments particuliers. En pratique courante, les effets sont généralement très bons sur les patients. Même si elles n’ont pas le recul millénaire de la tradition, ne peut-on pas parler de rasayana à l’occidentale ?

D’ailleurs, les rasayanas sont aujourd’hui intégrés dans des programmes de bien-être modernes et des cliniques de médecine complémentaire à travers le monde.

Personnellement, j’aime beaucoup utiliser des mélanges nutritifs et revitalisants (sous forme de poudres ou gélules) afin de faciliter la prise de multiples ingrédients en un seul produit, que l’on peut obtenir sans difficulté lorsqu’on habite pas en Inde. Qui plus est, on sait exactement ce qu’il y a dedans.

A titre d’exemple, on peut y inclure :

  • des vitamines et nutriments essentiels,
  • des superaliments comme les pollens ou des microalgues…
  • des antioxydants,
  • des stimulants des mitochondries pour renforcer la production d’énergie cellulaire,
  • des plantes adaptogènes choisies selon le contexte et la personne…

Rappelons que la préparation rasayana s’inscrit généralement dans une phase de récupération qui peut succéder à un stress tel qu’un jeûne ou une détoxication restrictive. Cela se recoupe parfaitement avec le phénomène d’hormèse où le corps se renforce dans une phase de repos/récupération qui suit un stress intense et bref (voir notre article sur l’hormèse).

Un mode de vie réjuvenant avec les rasayanas

Pour terminer et intégrer les principes de rasayana dans la vie quotidienne, il serait bon de suivre un ensemble de pratiques comme vues plus haut, qui favorisent la vitalité. Par exemple :

  • une alimentation minimisant l’apport de toxines : un régime qui maintient le feu digestif (Agni) est crucial pour prévenir l’accumulation d’ama (toxines), qui est la racine de nombreuses maladies selon l’Ayurveda.
  • des épices digestives : incorporer beaucoup d’épices comme le cumin, le coriandre, le gingembre, le fenouil… aide à soutenir la digestion et prévenir les troubles digestifs.
  • des techniques de respiration : des exercices de respiration profonde et pranayama peuvent réduire le stress et améliorer la clarté mentale (14).
  • l’aromathérapie : l’utilisation d’huiles essentielles peut équilibrer les émotions et améliorer la santé mentale.
  • l’emploi d’huiles externes et internes (10) : l’application d’huile chaude dissout les toxines liposolubles, nourrit les tissus et renforce l’immunité. Cela est particulièrement efficace pour équilibrer les sujets de constitution Vata (cataboliques, élément air prédominant).

Conclusion : rasayana, prévention et longévité

Les rasayanas, pilier de l’Ayurveda, offrent une approche holistique du bien-être en intégrant les dimensions physique, mentale et spirituelle de la santé. En combinant des formulations à base de plantes et des pratiques d’hygiène de vie, les rasayanas visent à renforcer la résilience contre les maladies, le stress, et à promouvoir la longévité. Leur pertinence continue à être validée par la recherche moderne, confirmant leur rôle précieux dans le maintien et l’amélioration de la santé globale.

Les rasayanas, traditionnellement « science du rajeunissement », sont un outil puissant pour ralentir le vieillissement dans les principes naturels de l’Ayurveda mais aussi en adéquation avec les données de la science moderne et l’utilisation de produits occidentaux.

C’est une démonstration de plus sur la flexibilité et l’universalité de cette science ancienne, permettant ainsi à un public plus large de bénéficier de ses bienfaits.

  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3041017/  
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6754708/  
  3. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31217391/  
  4. A systematic review on the pharmacokinetics of withanolides from Withania somnifera – Journal of Ethnopharmacology (2015)
  5. Phyllanthus emblica (amla) : a review of the scientific basis for its therapeutic use – Current Drug Targets, 2011
  6. A Review on the Biological and Pharmacological Properties of Withania somnifera (Ashwagandha) – Journal of Alternative and Complementary Medicine, 2000
  7. The Neuropharmacological Effects of Bacopa monnieri – Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2013
  8. Tinospora cordifolia: A review on its ethnobotany, phytochemical, and pharmacological profile – Asian Pacific Journal of Tropical Biomedicine, 2012
  9. Curcumin : A Review of Its’ Effects on Human Health – Phytotherapy Research (2017)
  10. The Effects of Ayurvedic Abhyanga Massage on Sleep and Other Health Measures in Healthy Subjects: A Pilot Study – Journal of Ayurveda and Integrative Medicine, 2014
  11. Shatavari (Asparagus racemosus Willd): A review on its ethnobotany, phytochemical and pharmacological profile – Journal of Pharmacy and Pharmacology 2018
  12. Ayurveda: A Historical Perspective and Principles of the Traditional Healthcare System in India » (Journal of Ethnopharmacology, 2007)
  13. Clinical Evaluation of Rasayana Therapy in the Management of Aging » (Journal of Ayurveda and Integrative Medicine, 2010)
  14. Effects of Pranayama on the Cardiorespiratory System: A Systematic Review » (Journal of Yoga & Physical Therapy, 2013)
  15. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12067090/