Médecine ayurvédique et médecine anti-âge

Quand la science confirme la tradition

Accueil>Rajeunir-revitaliser, longévité>Ayurveda et anti-âge>Médecine ayurvédique et médecine anti-âge
médecine ayurvédique et anti-âge

Il y a longtemps que les grands principes améliorant la longévité et entretenant le physique sont utilisés en médecine ayurvédique (antioxydants, détoxication, plantes adaptogènes…).
Elle tient donc une place importante dans l’anti-âge naturel, qu’il s’agisse d’hygiène de vie, de revitalisation ou de soins cosmétiques…

Ayurveda et médecine traditionnelle indienne

Ayur-Veda signifie littéralement « science de la vie » et pour certains : « science de la longue vie ». Elle est originaire de la culture védique antique de l’Inde. C’est vraisemblablement le plus ancien système de santé du monde (5000 ans), souvent considéré comme la « mère » des autres médecines.

L’Ayurveda considère le patient dans son environnement (mode de vie, nutrition, stress, climat, pollution, etc…). La santé y est vue comme une cohérence entre l’individu, son être intérieur et la nature environnante (corps-esprit-environnement).

En médecine ayurvédique, longévité=santé et beauté=santé

Cette médecine est particulièrement intéressante dans la Médecine Intégrale Anti-âge. En effet, c’est une des très rares à inclure la longévité et la beauté dans son concept de santé. Pour le praticien ayurvédique, la beauté vient aussi de l’intérieur : le bien-être physique et mental, une bonne alimentation, un bon système digestif et d’élimination des toxines sont autant de facteurs de beauté du corps.

Elle apporte des connaissances et des techniques de soin complétant idéalement notre savoir moderne en matière de cosmétique, de remise en forme et de médecine anti-âge.

Médecine du « corps-esprit », la médecine ayurvédique connaissait depuis longtemps les résultats des dernières études sur la longévité où l’on a constaté que la gestion du stress et le rôle social étaient des facteurs importants de longue vie, tout comme l’exercice physique ou certains aliments…

On peut dès lors considérer la médecine ayurvédique comme un précurseur de la médecine anti-âge moderne.

Un savoir de tradition vérifié aujourd’hui par la science

scientifique études de remèdes ayurvediquesBeaucoup d’études scientifiques faites en médecine anti-âge aujourd’hui confirment la tradition médicale ayurvédique. Par exemple, les effets sur la vascularisation du cerveau de Ginko Biloba, l’amélioration des taux de dopamine avec Mucuna pruriens, l’effet lipolytique de la Forskoline, l’effet anti-inflammatoire de Boswelia serrata et antioxydant du Curcuma, etc…

En dehors des effets des plantes traditionnelles, les études ont aussi montré les effets bénéfiques du yoga, de la méditation ou de l’alimentation sur la santé et la prévention des maladies.

Encore plus loin, ces techniques d’hygiène de longue vie ont été étudiées par les sciences modernes. On a découvert alors qu’elles étaient capable d’agir sur des marqueurs du vieillissement comme les télomères

La médecine ayurvédique s’adapte à votre personnalité

L’Ayurveda considère que chaque être humain possède à sa naissance une constitution, reflétant la répartition entre ses 3 énergies vitales de base (les 3 « doshas« ) :
Pitta (feu et eau),
Vata (air et espace),
Kapha (terre et eau).

Ainsi, chacun possède une tendance plus marquée pour une de ces énergies, à moins d’être parfaitement équilibré entre les trois. Votre constitution  définit des aptitudes (ou points forts) et des faiblesses particulières. Elle permet aussi de déterminer le mode de vie qui s’y adaptera au mieux, c’est-à-dire qui ira dans le sens d’un rééquilibrage des 3 doshas. Lorsqu’il existe un trop grand déséquilibre entre ces doshas ou si l’un d’entre eux prend brutalement le dessus sur les autres, les troubles et la maladie s’installent.

En médecine ayurvédique, tout peut influencer l’équilibre des doshas : l’alimentation, le climat, le type d’activité, les émotions et sentiments, l’environnement, les relations, l’âge, les remèdes, les goûts, les couleurs, les sons, etc…

Aussi, la maladie est perçue comme multifactorielle : un ensemble de stress physiques, psychiques ou environnementaux qui finissent par créer le déséquilibre.

Tout comme la médecine anti-âge, la médecine ayurvédique insiste beaucoup sur la prévention des maladies, même si elle possède tout un art de guérir les maladies installées.

Elle insiste sur l’importance du système digestif (assimilation, colon et flore intestinale) et sur la notion d’accumulation des toxines dans l’organisme, à l’origine de la plupart des maladies.

Ses principales armes sont : la diététique, les cures de détoxication-régénération, les règles d’hygiène de vie, la phytothérapie, les massages, le yoga, la relaxation ou méditation mais aussi d’autres thérapies naturelles (métaux, pierres, couleurs, zones réflexes, arômes, etc…).

massages avec poudres de plantesElle propose des soins naturels

La médecine ayurvédique soigne d’abord par des conseils
d »hygiène de vie :
– alimentation
– activité physique
– activité mentale
– soins d’entretien corporel…

Elle utilise aussi des remèdes et soins :
– plantes et super-aliments (hautement nutritifs)
– soins détoxicants et d’élimination
– massages, réflexothérapies
– et d’autres soins moins courants.

Voici donc une médecine qui gagne à être connue quand on parle d’anti-âge ou de lutte contre le vieillissement et les maladies qui lui sont liées. Elle permet d’en apprendre beaucoup sur soi-même, sur son fonctionnement physique comme psychologique. Elle permet de repérer ses points faibles et ses qualités. Elle enseigne à chacun les moyens de retrouver l’équilibre en soi et dans son environnement. Elle propose des soins simples et sans danger à la portée de chacun pour améliorer vitalité et longévité.

Un commentaire

  1. Alexander 27/12/2017 à 6 h 35 min ␣- Répondre

    Quand on voit que la médecine ayurvédique est toujours employée depuis des milliers d’années, on peut se dire que ce n’est pas par hasard. Ses bases sont solides. Aujourd’hui beaucoup de gens vont en Inde ou au Sri lanka pour soigner des maladies graves là où la médecine moderne échoue (cancers, scléroses en plaque, maladies auto-immunes……). Des médecins occidentaux collaborent aussi avec des médecins ayurvédiques et essaient de mieux comprendre. Ayurveda et anti-age : OUI et mieux que piqures d’hormones de croissance ou de manipulations génétiques pour rester jeunes

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).