Diététique ayurvédique et longue vie

Les aliments soignent et transforment

Accueil>Rajeunir-revitaliser, longévité>Ayurveda et anti-âge>Diététique ayurvédique et longue vie
plat d

Dans l’Ayurveda, on ne compte pas les calories ni les glucides, lipides ou protéines.

En revanche, on choisit ses aliments selon leurs gout, couleur, densité, aspect… car ceux-ci peuvent agir sur notre santé.

La diététique ayurvédique est totalement différente de la diététique occidentale moderne où l’on base les apports de chacun sur les grandes catégories de nutriments (glucides, lipides, protides) ainsi que sur le nombre de calories.

Une alimentation selon la constitution de chacun

L’Ayurveda, science de longue vie, s’applique à rééquilibrer par tous les moyens les trois principes qui nous constituent : les doshas (Vata (dominé par l’élément air), Pitta (le feu), kapha (la terre). L’alimentation constitue un de ces moyens.

Dans ce cadre, les aliments seront préconisés selon leurs caractéristiques, de façon à apporter le ou les éléments manquants (air-terre-feu-eau-espace) à chacun selon ses manques ou ses excès. Ceci aura pour effet de rééquilibrer les doshas et ramener la santé chez l’individu.

Ainsi, par exemple si l’on manque du dosha Pitta, on recherchera des aliments qui apportent le feu (par exemple avec des aliments au goût piquant, ou encore des aliments de couleur rouge…). A l’inverse, si l’on a un excès du dosha Pitta, on évitera ces mêmes aliments et l’on augmentera les aliments augmentant l’élément terre (dosha Kapha) afin de restaurer au mieux l’équilibre des trois doshas.
Ou encore : si l’on manque du dosha Vata, on préconisera des aliments qui apportent l’élément air (par exemple des aliments au gout amer, ou de couleur violette.

Le goût et l’odeur, c’est primordial

Ainsi les aliments seront choisis selon leurs caractéristiques telles que :
– goût et odeur
– couleur
– forme et densité
– consistance, etc…Epices

Les épices sont riches en goût et vont avoir un effet particulièrement marqué. Pour cette raison,elles sont très utilisées dans le traitement des maladies et pour optimiser la forme et la santé.

Voici un tableau résumant les principales caractéristiques d’aliments et leurs effets sur l’équilibre des doshas :

Action sur les DoshasAspect le plus courantGoûtExemples d’aliments
Vata ↓,
Pita-Kapha ↑
Chaud, gras, lourdSalésel, algues, fruits de mer, poissons de mer
Kapha ,
Vata-Pita
Chaud, léger, sec Piquant– épices fortes, oignions, ail, radis, gingembre, piment, poivre, moutarde
– huile de carthame
Pita-Kapha ↓,
Vata
Froid, léger, secAmer– pamplemousse, asperges, épinards, pissenlit, endive, gentiane
– quinquina, caféine
Vata,
Pita-Kapha
Chaud, lourd, grasAigre
ou acide
– yaourt, fromages
– raisin vert, citron, orange, prunes, épinard,  tomate
– vinaigre
– aliments fermentés
Vata-Pita ↓,
Kapha
Froid, gras, lourdSucré (doux)– sucre, miel, jus de fruits, farineux, féculents, pains
– Laitages
– poisson
– Huiles
– betterave, concombre, pomme de terre, pomme, raisin, melon, pêche, poire, prune, fruits secs
– réglisse, safran, cannelle
Pita-Kapha ↑,
Vata
Froid, moyenAstringent– poire, banane verte, grenade
– haricots, lentilles, brocoli, chou, chou-fleur, cèleri, pomme de terre, artichaut, épinard
– Cannelle

Il faut savoir aussi que la préparation et le mode de cuisson des aliments peuvent modifier les caractéristiques des aliments. Par exemple, des raisins séchés auront un effet plus « Vata » alors que des raisins trempés auront un effet plus « Kapha ». Une cuisson à haute température augmentera l’effet « Pitta ». Des aliments froids ou glacés augmenteront à la fois « Kapha » et « Pitta », etc…

L’Ayurveda enseigne que, pour un sujet sain, une alimentation équilibrée doit apporter les 6 saveurs dans notre assiette. On ne mange que si l’on a faim et dans le calme. On prend en compte l’environnement et les saisons : par exemple, manger plus chaud en hiver et plus de fruits et crudités en été.

Quelques exemples d’applications diététiques en Ayurveda

Pour un problème d’obésité (qui est le plus souvent lié à un excès dayurvedic-756352_640e terre), il ne s’agira pas de compter les calories mais de diminuer les aliments ayant des caractéristiques « terre » (aliments au gout sucré, denses, lourds, racines des végétaux…) et augmenter les aliments favorisant les principes de « feu » (épices piquantes comme poivre, piment, gingembre…, aliments rouges…) et d' »air » (aliments amers et astringents, légers, secs, parties aériennes des végétaux…).

En Ayurveda, on ne sépare pas vraiment le corps physique du psychique. L’alimentation influence de la même façon le mental. Par exemple, pour un problème d’anxiété chez une personne de type « Vata » (air), il est conseillé de manger des aliments « Kapha » (doux et sucrés, lourds, salés…).

Encore une fois, la science moderne rejoint aujourd’hui une tradition de santé millénaire.

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).