Une association entre perméabilité intestinale et vieillissement prématuré vient d’être démontrée dans une récente étude publiée dans la revue scientifique « Microbiome ». Les chercheurs ont suivi des personnes infectées par le VIH car il est connu que cette infection peut augmenter l’âge biologique. C’est le cas aussi pour d’autres maladies chroniques.

intestin micro-poreux

L’âge biologique augmente si l’intestin est trop perméable

L’étude a pu faire le lien entre le niveau de perméabilité intestinale (intestin microporeux ou « leaky gut ») et le vieillissement accéléré des tissus intestinaux eux-mêmes, mais aussi avec l’accélération du vieillissement biologique des sujets. En d’autres termes : plus l’intestin devient poreux et plus l’écart entre l’âge réel des sujets et leur « âge biologique » augmente (voir ce qu’est l’âge biologique et son calcul).

Des bactéries qui accélèrent le vieillissement

Ce phénomène est également corrélé au développement de certaines souches de bactéries dans l’intestin, ce qui pourrait être l’explication principale, corrélée au passage non désiré de particules du microbiome vers la circulation sanguine (ce qui est le propre du leaky gut : intestin à fuites en français).

L’équipe scientifique explique que ces particules viennent stimuler le système immunitaire, créant de l’inflammation chronique qui, on le sait, accélère le vieillissement (voir notre article sur inflammation chronique et vieillissement).

En particulier, les chercheur ont noté une association entre l’accélération du vieillissement biologique et les flores microbiennes du côlon et de l’iléon (la partie terminale de l’intestin grêle).

Ainsi, certaines bactéries et leurs sous-produits pourraient être considérés comme des accélérateurs du vieillissement. Les scientifiques pensent qu’il serait peut-être possible, dans l’avenir, de réduire les niveaux de ces bactéries, et leurs effets, pour améliorer la durée de vie en bonne santé des sujets présentant des maladies chroniques.

L’avis d’anti-âge intégral

Pour nous rien de bien nouveau. Ceci conforte une fois de plus l’intérêt porté depuis toujours par des médecines traditionnelles sur l’état intestinal (notamment le colon) et la santé/longévité en général. Beaucoup d’études aujourd’hui ont validé la grande importance d’un microbiome sain et équilibré pour un vieillissement en bonne santé, comme ici :

Le leaky gut est décrit depuis des décennies, notamment en médecine fonctionnelle, naturopathie et même en médecine anti-âge. Longtemps ignoré ou perçu comme une fantaisie par la plupart des médecins, il ne fait plus aucun doute aujourd’hui, même si encore peu de praticiens savent de quoi il s’agit…Il faut du temps pour que la science finisse par valider certaines théories ou approches traditionnelles (qu’elle réfute parfois, en premier lieu, à grands cris) mais lorsque cela arrive, c’est passionnant, et quelque part rassurant.

Voyez notre article sur microbiote et longévité, pour mieux comprendre ce sujet et les façons de prendre soin de notre flore digestive.

 

voir l’étude dans la revue Microbiome