Une étude récente du département d’épidémiologie de l’Académie chinoise des sciences médicales et du Collège médical de l’Union de Pékin, nous apprend que la consommation régulière de thé vert (3 fois par semaine au moins) diminue la fréquence des maladies de dégénérescence cardio-vasculaires, et augmente la durée de vie.

En fait, cette étude confirme des résultats similaires déjà obtenus auparavant.

feuilles de thé vertIci, les maladies cardio-vasculaires, seraient de 20% moins fréquentes chez les buveurs de thé vert. La probabilité de mortalité (toutes causes confondue) est aussi diminuée, de 15%.

Mais les effets se produiraient surtout, et se renforceraient, avec le long terme. Ainsi, selon cette étude, après 8 ans de consommation régulière de thé vert, la baisse du risque cardio-vasculaire est de 40%, et celle de mortalité (toutes causes confondues) de 29%.

Globalement, le thé vert a des propriétés anti-inflammatoires (bien connues aujourd’hui), antioxydantes, et anti-glycation. ce sont 3 actions majeures de lutte contre les phénomènes liés au vieillissement.

Il reste ensuite à choisir le bon thé vert, car tous ne se valent pas. Le plus naturel est, en général, le meilleur. Le thé en sachet contient moins de principes actifs. Riche en polyphénols antioxydants, le thé vert apporte notamment beaucoup de cathéchines dont le fameux EGCG (épigallocatéchine gallate) aux nombreuses vertus sur la santé :

  • régulateur du cholestérol
  • protecteur des neurones
  • diminue le stress oxydant
  • active l’autophagie dans nos cellules, leur permettant de se régénérer
  • protège les mitochondries* où il favorise leur production d’énergie
  • favorise la production de sirtuines, qui sont liées à la longévité…

Sachez quand même que le thé, même vert, peut contenir peu ou prou de caféine. Comme toujours, certaines personnes pourront le supporter moins bien que d’autres, notamment celles qui ont un foie fragile.

Au final, cette étude apporte une confirmation de plus sur les vertus salutaires du thé vert. Les propriétés particulièrement intéressantes en anti-âge me paraissent être surtout son potentiel d’activation de l’autophagie (ce processus de régénération cellulaire souvent déficient de nos jours, à cause de mauvaises habitudes de vie), en plus de son effet triple sur les 3 grands facteurs de vieillissement : l’inflammation, la glycation et l’oxydation.

Bien entendu, celà ne fait pas du thé vert un remède de longue vie universel. Ce serait trop facile. Cependant, il sera bienvenu chez une personne ayant des antécédents familiaux cardio-vasculaires par exemple, ou présentant des niveaux de stress oxydant, d’inflammation chronique, ou de glycation importants. Quant à ceux chez qui l’autophagie doit être activée, le thé vert ne fera pas tout mais il aidera dans un procédure incluant le jeûne intermittent.

 

voir l’étude en anglais ici