Nos principales erreurs alimentaires

dans l'alimentation occidentale

Accueil>Nutrition anti-âge>Manger anti-âge>Nos principales erreurs alimentaires
une erreur de nutrition

Notre alimentation moderne est bien loin de ce qu’il nous faut pour rester en bonne forme.

Voici, entre autres, ce qu’il faudrait éviter pour avoir une alimentation saine et optimiser sa santé et sa longévité :

Les 9 erreurs principales qui vous minent en mangeant

1 rester jeune repas trop rapides, manque de mastication :

cela conduit à une mauvaise digestion, une mauvaise assimilation, une perturbation du milieu intestinal. Bien mastiquer est tout bête mais trop souvent oublié et indispensable.

2 rester jeune mauvaise qualité et mauvaise conservation des aliments :

malbouffe mauvaise alimentation

surtout à la fraicheur des aliments et à leur origine (bio, fermes…). Les vitamines, les enzymes et les antioxydants se détériorent à la lumière, à l’air et à la chaleur, par exemple.

3 rester jeune des aliments trop raffinés :

ils manquent de fibres et de micronutriments et favorisent la déminéralisation et l’obésité.

4 rester jeune pas assez de végétaux :

cela entraîne un manque de fibres, de minéraux, de vitamines, un ralentissement du transit intestinal et une tendance à l’acidification du corps.

viande trop grillee5 rester jeune des aliments trop cuits, pas assez de cru :

ils favorisent le manque de vitamines et d’acides gras essentiels, détruits par la chaleur. La cuisson, au dessus de 100-120°, détruit certaines vitamines et enzymes, et favorise la dégradation des acides gras insaturés, conduisant à un manque d’acides gras essentiels, omega 6, 9 et surtout d’oméga 3, mais aussi à la formation d’acides gras « trans » dangereux  pour la santé.

En outre, la cuisson peut conduire à la fabrication de certaines substances nocives par glycation des protéines. Ici, les sucres se lient aux protéines des tissus, ce qui augmente leur vieillissement (aliments grillés, caramélisés, carbonisés, fumés, etc…).
La cuisson doit seulement aider la digestion de certains aliments mais pas les dégrader en composés indigestes voire toxiques.

gateau sucre6 rester jeune trop de sucres « rapides » et raffinés :

cela conduit à un dérèglement du métabolisme des glucides (résistance à l’insuline), à la glycation, à l’acidification du terrain…

7 rester jeune le grignotage entre les repas :

ceci démarre un nouveau cycle de digestion alors que l’estomac n’est pas encore vide. Ainsi, certains aliments seront mal digérés et d’autres trop, conduisant au passage de substances inadaptées vers l’intestin qui va en souffrir.

8 rester jeune aliments non adaptés aux capacités digestives personnelles:

(notamment laitages, gluten, intolérances alimentaires diverses…). Un aliment peut-être excellent pour certains et un poison pour les autres.

9 rester jeune les mélanges d’aliments nuisibles à une bonne digestion :

par exemple, on semble s’accorder sur l’incompatibilité fruits + viandes et fruits acides + céréales, qui favorisent l’excès de fermentation et de putréfaction intestinales .

Essayer de les corriger progressivement est plus facile que de vouloir changer radicalement mais, là encore, c’est une question de personne. En tous cas, il est plus aisé d’y arriver quand on comprend pourquoi ces erreurs d’alimentation nuisent à notre santé.

Un commentaire

  1. Belette 05/02/2015 à 2 h 31 min ␣- Répondre

    Quand on sait que la tomate perd la moitié de sa vitamine C en 2 jours après sa récolte, ça pousse à faire son potager ou à aller cueillir soi-même ses fruits et légumes en ferme ouverte. Et pour ceux qui vivent en ville comme moi, on choisit des fruits et légumes de saison en espérant qu’il n’ont pas trop tardé avant d,arriver dans les rayons du super ou au marché de quartier.
    Ce serait bien utile pour la santé publique qu’il y ait une règlementation d’affichage de la date de récolte sur ces p

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).