Coenzyme Q10 : un antioxydant polyvalent

est-il vraiment un produit anti-âge ?

exercices de respiration

Bien connu comme antioxydant, le coenzyme Q10 a d`autres propriétés anti-âge.

Voici des explications pour savoir le prendre si besoin, et avec plus de discernement.

La coenzyme Q10 est un composé naturel fabriqué surtout par notre foie et trouvé dans toutes les cellules du corps. Pour cette raison, son autre nom est ubiquinone, qui vient du mot omniprésent. Il est bien connu pour ses effets antioxydants car il est capable de régénérer les autres antioxydants (comme la vitamine C ou E, les caroténoides…) lorsqu’ils se sont fait attaquer par des radicaux libres.

Le CoQ10 joue aussi un rôle clé pour la production d’énergie dans nos mitochondries. C’est dans ces petits organes, au sein de nos cellules, qu’est produite notre énergie (sous forme d’ATP), à tout instant.

Le CoQ10 est donc très important pour le fonctionnement des muscles (qui consomment beaucoup d’ATP) et, plus particulièrement, le muscle cardiaque, en perpétuel mouvement.

Effets constatés du coenzyme Q10

Maladies dégénératives

Cardiovasculaires

Les études ont montré que les personnes ayant eu des problèmes cardiaques avaient moins de coQ10 dans les cellules de leur muscle cardiaque. De même, la prise de coQ10 a pu améliorer l’état de sujets atteints d’insuffisance cardiaque et d’hypertension. Il serait donc dommage de se priver de cette possibilité de soin sans danger.

Autres

Dans certains types de cancer, on a aussi trouvé des taux trop bas de coenzyme Q10.

Des effets du CoQ10 ont été notés dans d’autres maladies liées à l’âge comme le diabète, la maladie de Parkinson, l’hypertension…

Ceci ne veut pas dire qu’il faut absolument prendre du CoQ10 pour être en forme et éviter l’apparition de ces maladies. Si certains marchands de produits veulent parfois le faire croire, il faut, comme toujours, garder un certain recul.

Une question peut aussi se poser à propos de certaines études : n’est-ce pas simplement parce qu’il augmente la production d’énergie cellulaire à tous les niveaux qu’il apporte des améliorations dans ces maladies dégénératives ? Dans les études sur le Parkinson, par exemple, n’aurait-on pas eu d’aussi bons résultats (ou meilleurs) avec d’autres substances naturelles ? Pas si simple…

Effets sur la performance musculaire

Les études sont contradictoires. Il semble que le coQ10 n’augmente pas les performances des muscles squelettiques chez le sportif et le sujet jeune. Il pourrait cependant aider à la récupération après effort ou blessure par son effet antioxydant.

CoenzymeQ10 et vieillissement

Nous fabriquons moins de coenzyme Q10 avec l’âge

Chez les souris, la prise à long terme d’ubiquinone n’a pas montré d’allongement de la durée de vie ni d’augmentation des capacités de leur système antioxydant.

Cependant, si l’ubiquinone est produite naturellement par notre corps, sa production baisse avec le temps, un peu comme la plupart de nos hormones. Le taux baisserait de 25% vers 50 ans et de plus de 60% vers 80 ans.

Dans ce cas, un complément de coQ10 deviendrait logique pour pallier à cette carence liée à l’âge, où la baisse d’énergie commence à se faire sentir et où l’oxydation fait de plus en plus de dégâts.

Il ne faut pas oublier que, pour fabriquer le coQ10, notre organisme a besoin absolument de tyrosine (un acide aminé essentiel) et des vitamines B et C. En premier lieu, il faut donc veiller à ne pas en manquer.

Comment augmenter son taux d’ubiquinone

complement nutritionnel coQ10On peut trouver l’ubiquinone dans les viandes, le poisson et les huiles végétales. Les noix et les graines en contiennent aussi.

Pour la lutte contre le vieillissement, chez un sujet sans pathologie cardio-vasculaire, il semble que la dose utile se situe entre 30 et 90 mg par jour pour une personne de poids moyen. Certains auteurs vont jusqu’à 200 mg par jour mais est-ce bien justifié ? Difficile à dire.

Ne confondez pas les doses utiles pour améliorer une insuffisance cardiaque et celles pour compenser la baisse de votre production, liée à l’âge (qui sont plus faibles).

L’ubiquinol est le dérivé de l’ubiquinone, qui se produit naturellement dans le corps et qui est également actif. Ceci peut servir d’argument marketing pour certains produits qui apportent ubiquinone et ubiquinol mais, en fait, ce n’est qu’à un âge très avancé qu’un déficit d’enzyme pourrait nous empêcher d’e transformer ubiquinone en ubiquinol..

Précautions dans l’usage du coenzyme Q10

Il n’y a pas de contre-indication connue mais il est cependant préférable de faire attention en cas d’insuffisance hépatique et de demander l’avis du médecin en cas de traitement médicamenteux.

Effets secondaires possibles

Ils sont rares : des troubles digestifs mineurs (voire diarrhées) et quelques réactions cutanées.

Interactions avec des médicaments

– antidiabétiques

– antihypertenseurs

– anticoagulants (anti-vitamine K)

– stimulants de la dopamine.

Signalons ici un des effets pervers, et non des moindres, de la prise de statines (médicaments contre le cholestérol). Elle diminue les quantités de coenzyme Q10 de l’organisme, notamment dans les muscles (dont le myocarde, bien entendu), ce qui ne va pas améliorer le risque cardiovasculaire de ces personnes.

Conclusion

Le coenzyme Q10 peut être utile dans certaines maladies dégénératives liées à l’âge, notamment cardiovasculaires.

En temps normal, et si nous ne manquons pas de vitamines et de tyrosine dans notre alimentation, nous le fabriquons et n’en avons pas besoin.

En vieillissant, nous en fabriquons moins et ceci peut avoir deux conséquences surtout après 50 ans:

– une baisse de notre système antioxydant (ce qui accélère le vieillissement en retour)

– une baisse de notre production d’énergie (pouvant être ressentie dans une fatigue permanente qui s’installe progressivement).

A nous de l’utiliser à bon escient.

Griffith, H. Winter. Complete Guide to Prescription and Nonprescription Drugs 2006 Edition. New York: Perigree, 2005.
Coenzyme Q10 prevents peripheral neuropathy and attenuates neuron loss in the db-/db- mouse, a type 2 diabetes model. » Shi TJ, Zhang MD, Zeberg H, Nilsson J, Grünler J, Liu SX, Xiang Q, Persson J, Fried KJ, Catrina SB, Watanabe M, Arhem P, Brismar K, Hökfelt TG. Proc Natl Acad Sci USA. 2013
Berthold HK, Naini A, Di Mauro S, Hallikainen M, Gylling H, Krone W, Gouni-Berthold I. Effect of ezetimibe and/or simvastatin on coenzyme Q10 levels in plasma: a randomised trial. Drug Saf. 2006;29(8):703-12.
Free Radic Biol Med. 2011 May 1;50(9):1053-64. Age-related changes in brain mitochondrial DNA deletion and oxidative stress are differentially modulated by dietary fat type and coenzyme Q
Life-long supplementation with a low dosage of coenzyme Q10 in the rat: effects on antioxidant status and DNA damage. Quiles JL, Ochoa JJ, Battino M, Gutierrez-Rios P, Nepomuceno EA, Frías ML, Huertas JR, Mataix J. Biofactors. 2005;25(1-4):73-86.

5 Commentaires

  1. Andrée-Anne 14/02/2014 à 8 h 13 min ␣- Répondre

    Ici au Québec tous les pharmaciens gardent la Q10 derrière leur comptoir. On en trouve plus sur les tablettes en libre accès avec les produits de santé naturels . Ça montre qu’il faut mieux être sur d’en avoir vraiment besoin si on en prend, non

  2. tiji75005 23/05/2014 à 12 h 13 min ␣- Répondre

    C’est sûr qu’il faut mieux passer par un médecin qui te fera une ordonnance pour les analyses, et en choisissant un qui soit en accord avec cette approche alternative de la santé. Un médecin qui fait de la prévention ou plutôt nutritionniste, anti-âge, homéo…

  3. Julien Chay 01/06/2014 à 8 h 19 min ␣- Répondre

    Très intéressant. Donc il faut d’abord savoir si on manque de tyrosine ou de vit. c ou B. Comment faire, peut-on demander des dosages directement aux labo d’analyses de sang ou à son médecin

  4. Monette 05/01/2018 à 21 h 14 min ␣- Répondre

    Je suis en hypothyroïdie traitee par 75 mg de levothyrox chaque jour et suis stabilisée
    J ai 75 ans et toujours fatiguée tension normale et suis sans force
    Ma tension est normale je perds la mémoire et les cheveux
    Q 10 porrait il m améliorer
    Merci pour vos conseils

    • Dr Pierre Said 11/01/2018 à 16 h 09 min ␣- Répondre

      Le Coenzyme Q10 n’est pas spécifique de la fatigue même s’il est vrai qu’il peut améliorer la production d’énergie au niveau des cellules (surtout si on en manque). Il faut d’abord savoir quelle est l’origine de cette fatigue. Ensuite vous pourrez vous orienter vers un traitement ou des compléments alimentaires. Voyez ici : pourquoi le fatigue avec l’âge

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).