Une étude à l’Université de Stanford a suivi 106 personnes de 29 à 75 ans, pendant 2 à 3 années. Pendant cette période, les chercheurs ont tracé différents marqueurs biologiques afin d’analyser leur variation avec l’avancée en âge : 306 protéines du sang et 722 métabolites, 10.343 gènes et 6.909 types de microbes.

Hommes âgésIls ont ainsi identifié 4 grands processus de vieillissement du corps :

  • immunitaire,
  • rénal,
  • hépatique
  • métabolique.

Ils ont aussi remarqué que ces processus ne s’effectuent pas au même rythme et de la même façon chez tous les sujets.

Ainsi, ils pensent qu’en analysant ces quatre fonctions, il sera possible de définir celles qui sont les plus touchées, et d’adopter ensuite les règles de mode de vie ou les traitements adaptés à chaque cas.

La durée de l’étude est certes courte, et l’on gagnerait à la prolonger bien plus que 3 ans.

Bien entendu, le vieillissement du corps est global et ne s’arrête certainement pas à ces 4 fonctions car toutes sont intriquées. Néanmoins, il semble donc que ce soient celles qui manifestent les plus grands changements biologiques. C’est toujours bon à savoir.

Notons au passage qu’une étude récente russe et américaine parue dans Cell Reports (*) affirme que les variations des marqueurs biologiques (que l’on peut lier au vieillissement) commence dès le plus jeune âge et se poursuit tout au long de la vie comme le montrerait l’étude de Stanford.

Pour les chercheurs russes, le vieillissement serait surtout lié à l’accumulation de mutations ou de dommages dans nos gênes, nos cellules et tissus. D’où l’intérêt d’observer une bonne hygiène de vie et une attitude préventive contre les maladies liées au vieillissement (pour rappel, dans notre monde moderne occidental : l’athérosclérose, le diabète, le cancer et les maladies neuro-dégénératives, essentiellement).

Enfin, pour les adeptes de la médecine intégrative, rien de vraiment nouveau sous le soleil. On retrouve en effet ici 3 domaines des plus importants en médecines naturelles et ayurvédique, ou en naturopathie :

  • la fonction de détoxication : avec le foie et le rein, principaux émonctoires pour éliminer les toxines du corps (élimination d’ama en ayurvéda)
  • la fonction métabolique : avec l’assimilation des nutriments, la digestion et la production énergétique par les précieuses mitochondries de nos cellules (assimilable à « ojas », le principe de vitalité en ayurvéda)
  • les défenses immunitaires : que l’on stimule avec les « adaptogènes » (ici encore « ojas » en ayurvéda).

Dans ces médecines, on sait également que ces fonctions sont plus ou moins performantes, et plus ou moins altérées par le vieillissement, selon la constitution de chacun (voyez ici ce qu’est la constitution d’une personne).

 

 

* Patterns of Aging Biomarkers, Mortality, and Damaging Mutations Illuminate the Beginning of Aging and Causes of Early-Life Mortality – Elvira D. Kinzina – Dmitriy I. Podolskiy – Sergey E. Dmitriev – Vadim N. Gladyshev – Cell Reports – Vol 29, Issue 13, P4276-4284.e3, December 24, 2019