Tapis de yoga

Il est une ancienne pratique matinale, issue du yoga, dont la tradition dit qu’elle aide à conserver la forme et la jeunesse.

Facile à exécuter et rapide, c’est un allié précieux contre les mauvais effets de l’âge.

Cette pratique ancestrale quotidienne simple est tirée du yoga ancestral indien, et s’appelle le rite des 5 tibétains. cinq mouvements à exécuter en suivant. C’est une bonne habitude à prendre, s’intégrant parfaitement dans une approche globale anti-âge.

Beaucoup de gens se focalisent sur la nutrition et les compléments alimentaires, pour régler tous les troubles de santé, en oubliant le reste. Cependant, il est vivement recommandé d’adopter aussi de bonnes pratiques et habitudes pour améliorer santé, longévité et confort de vie. Cette hygiène de vie, au niveau mental et physique, est tout aussi importante. Une excellente activité pour lier ces deux bienfaits est justement… le yoga (voir yoga et anti-âge) !

Cette simple pratique qui ne vous prendra que quelques minutes, peut vous apporter plus d’énergie, de maitrise du corps, une réduction du stress et, bien sûr, plus de souplesse et un entretien de vos articulations.

Les cinq tibétains, c’est quoi ?

Le yoga est un anti-stress prouvé mais aussi un tonique général, stimulant de l’immunité, de la digestion, de la circulation, etc… Les adeptes des 5 tibétains assurent que ces postures et mouvements successifs de yoga, pratiqués chaque matin en peu de temps (15 à 20 minutes), gardent jeune et en forme.

Ces cinq rites tibétains, originaires des monastères de l’Himalaya, ont été révélés au grand public lors de la publication, dans les années 1940, du livre « Les 5 tibétains : Secrets de jeunesse et de vitalité », de Peter Kelder. D’après la tradition, ces cinq rites permettraient d’obtenir la jeunesse éternelle…

Pourquoi faire les 5 tibétains ?

L’objectif est tout simplement celui du présent site web : vivre plus longtemps et mieux !

Les bienfaits des cinq tibétains sont nombreux :

  • réduction des tensions musculaires,
  • diminution du stress,
  • amélioration de la digestion et de la respiration,
  • meilleur système cardio-vasculaire,
  • augmentation des muscles et de leur force,
  • amélioration de la souplesse (articulations et tendons),
  • meilleure concentration,
  • sensation de bien-être,
  • et, bien souvent, une perte de poids lorsqu’elle est utile.

Bien entendu, et comme pour tout soin ou pratique, seule la régularité des séances peut apporter un vrai résultat.

Ces exercices stimulent aussi nos glandes endocrines. Celles-ci sont reliées par la tradition yogique à ce qu’on appelle les « chakras » : les 7 centres énergétiques du corps. Ils correspondent chacun à une glande productrice d’hormones. Du bas vers le haut :

  1. Chakras, glandes hormonalessurrénales,
  2. glandes sexuelles (ovaires ou testicules),
  3. pancréas,
  4. thymus,
  5. thyroïde,
  6. hypophyse,
  7. glande pinéale.

Ces glandes endocrines maintiennent le bon fonctionnement et l’équilibre de notre organisme. Il est essentiel d’en prendre soin.

Ce rite matinal est accessible à tout le monde : peu importe l’âge ou la forme physique. En revanche, l’intensité des exercices et le nombre de répétitions doivent être adaptés aux capacités de chacun.

Les 5 tibétains peuvent être pratiqués à tout âge. Il faudra seulement les adapter à votre niveau de forme. Même si vous ne faites qu’un seul mouvement de chaque au début, ce n’est pas grave. Vous améliorerez cela par la suite.

Les cinq exercices tibétains

Les 5 exercices tibétains pour rajeunir doivent respecter un ordre et des répétitions : les cinq mouvements doivent être effectués les uns après les autres, et chacun doit être répété entre 3 et 21 fois en fonction de votre forme physique. N’hésitez pas à augmenter le nombre de répétitions au fur et à mesure : plus vous êtes à l’aise avec l’enchainement et plus vous arrivez à en faire.

Vous pouvez pratiquer le matin (à jeûn si possible) ou le soir,  ou bien les deux, au moins 6 fois par semaine. Pensez bien à respirer au rythme des mouvements pour en tirer un maximum d’effets.

Voici les cinq mouvements tibétains que vous pouvez réaliser pieds nus :

• Premier mouvement : les rotations

Debout, avec les bras tendus à l’horizontale, tournez sur vous-même dans le sens des aiguilles d’une montre. Arrêtez vous lorsque la sensation de vertige devient difficile à supporter.

Objectif : réveiller votre énergie, améliorer l’équilibre et évacuer les énergies négatives. D’après la tradition, elle équilibre tous les chakras.

Astuce : fixez le même point fixe à chaque rotation, pour réduire la sensation de vertige.

La sensation de vertige sera d’autant plus présente si votre circulation sanguine et lymphatique dans le tête est ralentie et/ou que votre foie et vésicule sont mal drainés. Vous pourrez améliorer cela au fil des séances. Faites peu de rotations au début pour ne pas gâcher le reste de votre séance.

• Second mouvement : les abdominaux

Allongé(e) sur le dos, bras de chaque côté du corps, mains et paumes à plat contre le sol, soulevez votre tête (et seulement la tête) pour avoir le menton près de la poitrine puis montez vos jambes tendues en inspirant, jusqu’à la verticale, enfin redescendez en expirant.

Objectif : travailler les abdominaux et le cou, stimuler la glande thyroïde et tonifier le pancréas. Le chakra de la gorge (et thyroide) sera plus stimulé.
Attention : le bas du dos doit rester coller au sol, sous peine de vous faire mal aux lombaires.
Astuce : aidez vous en plaçant vos mains sous vos fesses.

Elevation des jambes à la verticale

Troisième mouvement : l’arc

Sur vos genoux alignés avec la largeur de votre bassin, mains placées sur vos hanches ou  vos cuisses, le bas du dos, ou vos pieds (en fonction du niveau de difficulté souhaité), plaquez au départ le menton vers la poitrine, tête inclinée vers l’avant. Créez ensuite un arc en penchant votre tête en arrière, tout en inspirant profondément. Revenez ensuite à la position verticale de départ, tête fléchie.

Objectifs : ouvrir la cage thoracique, tonifier le bas du dos et les fesses, et étirer les fléchisseurs des hanches, la colonne vertébrale et le cou. Les chakras de la gorge et du coeur seront stimulés.
C’est la posture de l’arc en yoga.

Quatrième mouvement : la table inversée

Assis(e) au départ, avec les pieds écartés et parallèles au bassin, posez les mains à plat de chaque côté du bassin. En inspirant, soulevez ensuite le bassin en projetant la poitrine vers le haut, tout en penchant la tête en arrière selon vos possibilités (sans que cela soit douloureux pour le cou). Enfin, poussez les fesses et le ventre vers l’avant. Expirez en revenant lentement assis.

Objectifs : renforcer les épaules, les bras, les fesses et le bas du dos. Les chakras du plexus solaire, du pelvis et du sacrum seront stimulés.
C’est la posture de la table inversée en yoga.

Cinquième et dernier mouvement : chien tête en haut puis en bas

Il comporte en réalité deux positions fameuses en yoga : le chien tête en bas et le chien tête en haut. Au départ, en position de planche, on inspire puis on tire les hanches vers l’arrière et le plus haut possible, avec la tête pendante entre les bras pendant l’expiration. On redescend ensuite vers la planche, on arque doucement le dos en se redressant et l’on met la tête en arrière, en ouvrant la poitrine. Pour effectuer les deux postures, essayez de mettre 30 secondes.

Objectifs : tonifier les poignets et les épaules, étirer tout son corps, assouplir la colonne vertébrale et muscler les bras. Les chakras du sacrum et du plexus solaire (creux de l’estomac) sont stimulés.

 

Surtout, pensez à bien respirer tout au long de la séance. Ne forcez pas et faites à votre rythme.

Voici une vidéo qui montre bien tous les mouvements :

Plus qu’à lire, une pratique à adopter !

Le yoga des cinq tibétains est une excellente routine pour maintenir sa forme, entretenir sa musculature et ses articulations, qui vous prendra entre 10 et 20 minutes. Allez-y graduellement, en augmentant le nombre de répétitions pour chaque mouvement, en fonction de vos capacités physiques. Ecoutez votre corps et vous sentirez vite des progrès et des changements.

Si vous avez des doutes sur certaines postures, vis-à-vis de possibles pathologies, n’hésitez surtout pas à en faire part à votre médecin. En effet, il peut exister des contre-indications comme certaines maladies cardiaques, hernies discales, grossesse, opération abdominale, etc…
Pour obtenir des résultats, rappelez vous le secret : il est essentiel de pratiquer régulièrement.

Un peu dans le même esprit, nous avons bien aimé la proposition du Dr Mercola, un médecin américain avec 5 exercices brefs à pratiquer au quotidien pour entretenir la forme : voir cet article.