Micro-greffe de cheveux avec l’âge

En prenant de l'âge, que peut-on attendre de

Accueil>Esthétique anti-âge>Cheveux>Micro-greffe de cheveux avec l’âge
début de calvitie

Eprouvée depuis plus de 40 ans, cette technique naturelle peut donner le meilleur comme le pire des résultats si elle n’est pas employée à bon escient.

Ce qu’on ne dit pas toujours, c’est qu’il est essentiel de prévoir l’évolution des résultats de la greffe de cheveux en vieillissant…

La chevelure est un élément du visage des plus importants dans la perception de l’âge. Un visage avec plus de cheveux plus de surface recouverte par les cheveux paraît plus jeune.

Naturellement, en vieillissant, nos cheveux se font plus rares. Les hommes sont plus particulièrement touchés par l’alopécie (perte de cheveux) et la calvitie, à cause de leur terrain hormonal. Les femmes, grâce à leur faible taux de testostérone, le sont beaucoup moins.

Nous ne traitons pas ici des pertes de cheveux liées à des maladies mais de celles qui s’installent progressivement en prenant de l’âge.

stades de calvitieCes pertes de cheveux évoluent différemment chez l’homme et la femme. Chaque cas est particulier mais, généralement, on constate l’évolution des calvities suivante :
– chez la femme, elle est diffuse, surtout sur le haut du crâne
– chez l’homme, elle est plus marquée sur les limites de la chevelure qui se modifient avec le temps  (voir ci-contre).

Il y a des facteurs favorisant la perte de cheveux et ils doivent être identifiés avant tout traitement de la calvitie (surtout par greffe de cheveux). En dehors des maladies, l’hérédité n’est pas la seule cause !

Il existe des soins pour ralentir la chute des cheveux ou tenter de les préserver. En revanche, lorsque la calvitie est installée, il y a peu de solutions pour faire revenir des cheveux là où il n’y en a plus du tout. La micro-greffe de cheveux est certainement la technique la plus employée, bien qu’il en existe d’autres, comme la réduction de tonsure ou les lambeaux de cuir chevelu transposés. Ces dernières sont plus chirurgicales, plus lourdes et aux résultats moins probants.

La technique des micro-implants capillaires

Sans rentrer dans les détails, la technique consiste à prélever des bulbes capillaires (racines des cheveux) dans une zone donneuse non concernée par la calvitie (en général la nuque). Puis, il faudra les réimplanter dans le cuir chevelu, pour repeupler les zones dégarnies. Ces cheveux sont sensés rester en place en vieillissant, comme ils l’auraient fait à l’endroit de leur prélèvement.

La technique a évolué vers des implants de plus en plus petits pour un aspect plus naturel, évitant les résultats ressemblant à des « cheveux de poupée ».

Le prélèvement des greffons

bandelettes de cuir chevelu découpées en greffonsIl y a 2 façons principales de procéder aujourd’hui :

– soit en prélevant une bandelette de peau qui sera ensuite découpée en de plus fines bandelettes, puis en de nombreux greffons d’environ 1 à 3 millimètres de côté et 6 à 8 mm de long (photo ci-contre)
– soit en prélevant individuellement les greffons dans la zone donneuse (préalablement rasée). Il est possible aujourd’hui de prélever ces micro-implants (de 1 à 3 cheveux)),un par un, en ne laissant quasiment pas de cicatrice à l’endroit du prélèvement.

Les cicatrices de prélèvement de cheveux

Voici la zone donneuse à la fin des deux types de prélèvement.

cicatrice horizontale de prélèvement      zone donneuse après prélèvement punch

La cicatrice du prélèvement par bandelette peut être quasiment invisible avec le temps. Elle peut aussi s’élargir et être disgracieuse. En pratique, elle sera discrète si le cuir chevelu est bien souple et s’il glisse facilement sur le crâne d’avant en arrière. Dans ce cas, il y aura peu de traction exercée sur la cicatrice qui pourra rester très fine.

Dans le prélèvement par unité folliculaire, il n’y a pas besoin de suture. Chaque petit trou de 1 à 2 mm va se rétracter et ne laissera qu’un point cicatriciel. Ceci peut paraître idéal mais là encore, certaines peaux cicatrisent moins bien (tendance aux cicatrices hypertrophiques). Dans ces cas, la répétition des prélèvements de greffons peut devenir délicate et laisser des zones donneuses clairsemées.

Chez la femme, où la perte de cheveux est généralement diffuse, il peut être plus intéressant de procéder par prélèvement individuel des greffons plutôt que par bandelette. En effet, ici, la bandelette devra être plus importante pour recueillir la même quantité de cheveux que sur une zone donneuse dense.

Implantation des greffons

micro-greffon de cheveuxL’implantation se fait dans une simple micro-fente réalisée à l’aiguille dans le cuir chevelu. Le greffon est alors glissé dans cette fente, de façon à laisser le départ du (ou des) cheveu(x) affleurer la surface de la peau.

L’aspect naturel est lié à l’orientation des cheveux (donnée elle même par l’orientation des fentes d’implantation). Par exemple, les cheveux de la zone frontale doivent absolument pousser vers l’avant. Le médecin doit aussi veiller à ne pas faire un travail d’implantation « trop régulier », en particulier sur la ligne antérieure frontale chez l’homme, qui doit rester un peu irrégulière pour paraître naturelle.

Erreur majeure à ne pas faire pour une greffe de cheveux

Oublier que l’on continue à vieillir

L’erreur majeure est de ne pas considérer que la perte de cheveux évolue avec le temps. Il faut prévoir que les limites de la calvitie vont progresser avec l’âge.

Voici deux exemples de ce qu’il faut éviter de faire :(bien entendu, le problème est moins visible avec des cheveux longs)

– ne remplir que les golfes dégarnis :

avant apresplus tard

        AvantAprès la greffeQuelques années plus tard

– faire une simple ligne frontale :

avantaprèsplus tard

        AvantAprès la greffeQuelques années plus tard

Comment faire en pratique ?

Avant toute greffe de cheveux, il faut évaluer comment les contours de la chevelure et les zones dégarnies vont se modifier en vieillissant. Il faut intervenir dans l’hypothèse où une 2° microgreffe ne serait pas forcément possible (quelle qu’en soit la raison). On évitera ainsi les mauvaises surprises qui apparaissent au fil des ans et font que certains se rasent complètement ou portent une perruque pour cacher des implants capillaires ratés.

Lorsque l’on refait une ligne frontale avec des implants capillaires, il faut aussi implanter des greffons plus en arrière, dans la zone où il y a encore des cheveux. Ainsi, même si ces cheveux s’éclaircissent encore avec le temps, il restera toujours des cheveux implantés. Ceci évitera une future démarcation nette entre la zone greffée et la calvitie qui évolue.

Pensez aussi aux cicatrices des zones de prélèvement et à leur évolution dans le temps. Ne deviendront elles pas visibles ? Ne vont-elles pas s’élargir ? etc…

Les meilleures indications de micro-greffes de cheveux

Dans tous les cas, il faut savoir qu’il est plus difficile de densifier en cheveux une zone qui s’éclaircit alors qu’il est plus facile de créer une nouvelle zone de cheveux là où il n’y en a plus du tout.

Il faut aussi s’assurer d’avoir une zone donneuse bien dense. Si les cheveux sont très clairsemés sur tout le crâne, il peut s’avérer difficile d’obtenir suffisamment de greffons pour faire la greffe.

Meilleures indications chez l’homme

En fait, plus la calvitie est marquée et meilleure est l’indication. Moins il reste de cheveux sur le crâne et moins la calvitie va évoluer. Ainsi, peu de surprises, le résultat restera stable avec les années.

Dans notre cerveau, inconsciemment, le recul de la ligne de cheveux frontale évoque le vieillissement d’un visage. En clair, un très grand front fait paraître plus âgé. Dans l’optique de garder des traits plus jeunes grâce à la microgreffe de cheveux, c’est donc cette zone qu’il faut traiter en priorité. La perte de cheveux sur la tonsure (haut et arrière du crâne) devient alors très secondaire.

Meilleures indications chez la femme

Les zones cicatricielles (en particulier les cicatrices de lifting) et les séquelles de pelade sont de bonnes indications pour la greffe de cheveux.

Pour l’alopécie féminine qui est toujours diffuse, plus la zone sera localisée à une partie du crâne et meilleure sera l’indication.

Intégrer la technique de greffe capillaire dans une approche globale

Le plus important est certainement de prendre en compte l’évolution de la perte de cheveux avec l’âge avant d’envisager une microgreffe de cheveux.

Bien entendu, la prévention de la chute des cheveux est très importante. Il faut considérer les divers facteurs d’aggravation de la perte de cheveux et les traiter le cas échéant : terrain hormonal, carences nutritionnelles, stress, pollution…

Certaines techniques médicales peuvent ralentir, voire stopper la chute et nous aider à préserver ainsi notre capital cheveux. Elles sont à employer avant qu’il ne soit trop tard. Elles ne font pas (à ce jour) repousser les cheveux disparus.

Les soins cosmétiques d’entretien du cheveu et du cuir chevelu existent. Ils sont plus efficaces que ce que l’on pense, à condition d’être appliqués avec une grande régularité. En pratique, et par négligence, peu de gens le font. C’est dommage car, même si la microgreffe de cheveux est une technique qui peut donner de très bons résultats, on préfèrerait bien s’en passer…

3 Commentaires

  1. martintitou26 11/08/2014 à 3 h 23 min ␣- Répondre

    tres interessant vu sous cet angle. n’oubliez pas les gens qui se rasent au final parce qu’ils n’arrivent pas à avoir un bon resultat avec leur greffe. ils préferent ça avec des cicatrices qui se voient plutot qu’un crâne mal degarni et pas naturel. enfin un site qui voit les choses différemment. tout n’est pas rose ni parfait en anti-age

  2. B 08/06/2018 à 20 h 00 min ␣- Répondre

    Je me suis faite operée il y a un an en turquie , les cheveux ont tres bien repoussés mais tous en l’air , aucun orientation d’implantation, ils ont tous été implantés tout droit et ils ont voulu me faire une ligne frontale alors que j’etai venue que pour les golfes degarnis , ducoup je me retrouve avec une ligne d’un aspect pas naturel, cheveux lachés ca va mais attaché j’aime pas du tout .. je n’ai plus aucun duvet où « cheveux de bébé » qui donnent cet aspect naturel , jai un depart droit et net , je suis degoutée. J’ai au moins plus mes trous aux golfes mais bon.

    • Dr Jean-Luc Morel 09/06/2018 à 12 h 56 min ␣- Répondre

      effectivement la base d’une bonne greffe de cheveux est de respecter le sens d’implantation des cheveux. On peut aussi essayer de mettre des cheveux plus fins et isolés en bordure pour faire plus naturel.

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).