Un peu d’alcool pour vivre après 90 ans ?

Accueil>L'actualité anti-âge commentée>Un peu d’alcool pour vivre après 90 ans ?

Une étude californienne (Dr Claudia Kawase) sur 1700 sujets vient de donner des résultats surprenants : boire un peu d’alcool et régulièrement pourrait augmenter la durée de vie…

Des résultats surprenants

En fait, 1700 personnes de plus de 90 ans ont été étudiées ainsi que leur mode de vie et leur alimentation. Le Dr Kawase déduit que 2 verres de vin ou de bière par jour pourraient améliorer la longévité des personnes âgées. Elle n’en donne pas l’explication mais il en est persuadé. L’augmentation calculée de la durée de vie est de 18% selon cette étude.

Vrai ou fausse bonne nouvelle ?

Attention cependant aux déductions hâtives.

Déjà des voix s’élèvent contre ces conclusions (et c’est compréhensible) en mettant en avant une étude de plus de 80 publications ayant trouvé des effets bénéfiques dans la consommation d’alcool (Journal of Studies on Alcohol and Drugs 2016). Cette étude montre de grandes failles ou biais de méthode dans ces publications. Par exemple, les personnes buvant régulièrement un peu d’alcool sont généralement plus aisées que les autres et l’on sait que l’aisance financière est liée à une meilleure longévité.Ainsi c’est le niveau de vie de ces personnes qui serait en cause, plus que la consommation d’alcool, etc…

L’avis d’anti-âge intégral

Cette polémique est justifiée quand on sait les innombrables méfaits de l’alcool sur la santé. Cependant, en médecine intégrale, rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir et la question de dose est toujours importante.

Cette étude est quand même intéressante, on sait que du stress modéré (de diverses natures) peut améliorer la longévité en renforçant l’immunité entre autres. Cela s’appelle « hormèse » et c’est peut-être en rapport avec les conclusions de l’équipe médicale. Mais cette étude sera surtout plus intéressante si on découvre les mécanismes en jeu.

En dehors des biais qui peuvent fausser toutes les études de ce genre (et sans remettre en question la qualité des chercheurs) :

– ici il s’agit de faibles quantités d’alcool donc l’alcool sans modération n’aura certainement pas le même résultat,

– cet effet n’est peut-être pas le même pour tout le monde et pourrait concerner seulement les personnes d’une certaine constitution par exemple, dont le foie est doté d’un pool d’enzyme particulier pour métaboliser l’alcool. On sait bien que de grandes différences existent entre les individus lorsqu’ils boivent de l’alcool,

– enfin notez que cette même étude chez les nonagénaires dit qu’avoir un hobby augmenterait la longévité de 21%. Là au moins on peut adhérer sans se poser trop de questions !

Et vous, qu’en pensez vous ?

Un commentaire

  1. ValoisMArco 20/03/2018 à 8 h 24 min ␣- Répondre

    Bien sûr et je connais un homme de 81 ans qui a fumé toute sa vie alors on va dire que le tabac quotidien ça fait vivre après 80 ans. toutes ces etudes epidemiologiques sur les relations de cause à effet sont souvent biaisées. bravo pour votre site au passage. beau travail

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).