gélules et plantes

Il existe des méthodes qui peuvent compenser une production d’hormones déficiente sans prendre d’hormones.

Il semble que leur mode d’action soit d’augmenter cette production par stimulation des glandes endocrines ou bien de rendre le corps plus sensible à l’action des hormones qu’elles produisent.

Les « phyto-hormones »

Comme le précise le Dr D. Rueff, il faut plutôt parler de « sensibilisants » ou « stimulants » hormonaux. Il existe des plantes (bien connues depuis longtemps) pour rééquilibrer le terrain hormonal. Certaines stimulent le fonctionnement des glandes, d’autres augmentent la sensibilité du corps. Par exemple : le yam et le soja sont connus pour lutter contre les troubles de la ménopause qui découlent de la baisse brutale de la progestérone et des oestrogènes chez la femme, vers la cinquantaine…

granules homeopathiquesL’organothérapie

Les extraits de glande endocrine, en dilutions homéopathiques peuvent êtres employés pour réguler le fonctionnement de cette même glande. Par exemple, Thyroidea 4CH visera à stimuler le fonctionnement de la glande thyroïde, alors que Thyroidea 9CH visera à ralentir sa production d’hormones thyroïdiennes…

neuro endo-biogenieLa neuro-immuno-endocrinologie

C’est un courant de phytothérapie qui utilise les extraits de plantes ou les huiles essentielles pour agir sur le fonctionnement des glandes. Ici on traite systématiquement différentes glandes en tenant compte de leurs relations, ainsi que le terrain neurologique qui contrôle l’ensemble…

tubes homeoHoméopathie traditionnelle et manques d’hormones

Les troubles liés au vieillissement et dus à la chute des taux d’hormones sont aussi traités en homéopathie classique. Très employés : Lachesis dans les troubles de la ménopause, Lycopodium dans l’andropause, Agnus Castus pour retrouver le désir sexuel…