Homéopathie de terrain et anti-âge

Un traitement de fond s'adapte au terrain de chacun

tube de granules

Pour se maintenir en forme, il est utile de combiner plusieurs techniques, visant toutes à apporter une meilleure oxygénation tissulaire et à combattre les effets nocifs de l’oxygène singulet et autres radicaux libres destructeurs de nos membranes cellulaires, de plus en plus nombreux avec l’âge.

Plusieurs pôles d’action sont à considérer :

– l’alimentation
– l’exercice physique
– la relaxation et la gestion du stress
– la lutte contre l’hérédité délétère et tous les poisons et polluants.

L’homéopathie apportera un bon complément pour tous ces pôles d’action.

Renforcer le corps dans les pôles de l’hygiène anti-âge

Au niveau alimentaire :

dans le soutien des organes de la digestion et de l’élimination, grâce à une bonne gestion des apports alimentaires adaptés à l’âge ; c’est ainsi par exemple que la nécessité de supplémentation en vitamine D est moindre sous traitement de fond homéopathique car la vitamine D de l’alimentation est mieux utilisée par l’organisme.

Au niveau de l’exercice physiquemusculation-essentiel-medium-4393239

en permettant à la personne de pratiquer régulièrement une activité physique sans être freinée par des douleurs diverses et variées comme on l’observe trop souvent, en particulier chez les femmes après la ménopause.

Dans l’efficacité des méthodes de relaxation

dont le yoga par exemple, prônée par la médecine ayurvédique comme nécessité anti-âge pour tous, et où l’homéopathie s’avère un très bon complément ; en effet, il est très difficile de réaliser régulièrement quelques postures essentielles pour un bon effet anti-âge cardiovasculaire et locomoteur, si l’on souffre de douleurs articulaires ou corporelles chroniques. L’homéopathie en continu nous permet d’éviter cet écueil.

Poids de l’hérédité et pollution externe

Dans la lutte contre les effets délétères d’une hérédité difficile à scent-1059419_640porter ou de l’action de poisons tels que le tabac, l’alcool, le sucre par exemple, et a fortiori celle des drogues telles que la marijuana ou la cocaïne, l’homéopathie arrive alors en tête des méthodes que nous avons pu expérimenter comme efficaces. En association avec d’autres méthodes bien sûr, en particulier pour la désintoxication aux drogues dures, l’homéopathie peut aider à effacer de la mémoire du corps les éléments qui en accélèrent le vieillissement. Nous nous attacherons essentiellement à développer cette dernière partie.

Les médecins homéopathes, dont je fais partie depuis plus de 32 ans maintenant, considèrent les êtres humains comme soumis à des influences d’origine héréditaire et constitutionnelle que nous appelons diathèses, constitutions et types sensibles et sur lesquels notre thérapeutique possède une certaine action régulatrice, ralentissant de manière significative les effets prévisibles du temps sur notre corps.

Des traitements de terrain selon la typologie de chacun

C’est ainsi que le traitement des diathèses prend toute son importance. En effet, il existe plusieurs formes de vieillissement du visage et du corps :

– la forme sycotique

de la diathèse appelée sycose, qui se traduit par un empâtement, une prise de poids, une rétention d’eau dans les tissus entrainant douleurs articulaires, tendineuses, céphalées, oedèmes des chevilles, des excroissances bénignes de toutes sortes (verrues séborrhéiques, fibromes pendula, grains de milium etc…). Au niveau du visage, ce type de vieillissement se traduit par un double menton, des bajoues, un visage épais et empâté, un air fatigué, avec des sueurs de la lèvre supérieure, des pores dilatés et des varicosités visibles à l’oeil nu sur les ailes du nez, les pommettes, les joues, le menton, ainsi que des excroissances diverses et variées pouvant d’ailleurs inclure des épithéliomas, Bowen cutanés, SSM et autres maladies plus graves. On peut rapprocher la sycose du type anabolique de la médecine intégrale.

-la forme luétiqueérosions cutané

de la diathèse appelée luèse ou luétisme, qui se traduit par un amaigrissement, un creusement et une accentuation des angulations naturelles du corps, une atteinte des ongles et des cheveux, un dessèchement de la peau, des ulcérations ou érosions cutanéo-muqueuses ayant tendance à la chronicité et à l’induration. Au niveau du visage, les joues se creusent, les yeux s’enfoncent, les creux temporaux se forment et s’accentuent très vite, les dents abimées favorisent les plis radiés péribuccaux fort disgracieux etc… On peut rapprocher la luèse du type catabolique de la médecine intégrale.

Ces deux diathèses sont les plus actives en ce qui concerne le vieillissement. La psore et le tuberculinisme entrent plus en ligne de compte dans les premières dizaines de la vie.

Les médicaments homéopathiques en cause sont essentiellement :

– THUYA OCCIDENTALIS, CALCAREA CARBONICA, MEDORRHINUM, NATRUM SULFURICUM, NATRUM CARBONICUM pour la sycose
– CAUSTICUM, LUESINUM, CALCAREA FLUORICA, MERCURIUS, NITRICUM ACIDUM pour le luétisme

Il conviendra naturellement d’en rechercher les signes marquants.

Homéopathie anti-âge de la silhouette

Ce dernier est moins spectaculaire et, comme nous l’avons dit plus haut, il n’a d’effet visible que sur l’action anti-douleur et anti-raideur permettant à la personne qui vieillit de pouvoir garder l’activité physique nécessaire telle que le yoga ou la gymnastique douce pour se maintenir en forme jusqu’à très tard dans la vie (j’ai vu une de mes patientes prendre encore sa voiture et aller é son cours de yoga toute seule é 85 ans ! elle a maintenant 95 ans et est toujours autonome).

Il conviendra de l’adapter à chaque personne selon les méthodes de l’homéopathie telles que nos maitres nous les ont enseignées en France depuis près de 150 ans.

Bibliographie

  1. Teut M, Lüdtke R, Schnabel K, Willich SN, Witt CM.
    BMC Geriatr. 2010 Feb 22;10:10. doi: 10.1186/1471-2318-10-10.
    Homeopathic treatment of elderly patients–a prospective observational study with follow-up over a two year period.
  2. Teut M, Schnabel K, Baur R, Kerckhoff A, Reese F, Pilgram N, Berger F, Luedtke R, Witt CM.
    Clin Interv Aging. 2013;8:953-61. doi: 10.2147/CIA.S45242. Epub 2013 Jul 22.
    Effects and feasibility of an Integrative Medicine program for geriatric patients-a cluster-randomized pilot study.

Un commentaire

  1. Angoulvant 18/06/2015 à 5 h 25 min ␣- Répondre

    Votre article est très intéressant et j’aurais aimé l’appliquer mais je ne sais pas à à quelle dosage et à quelle fréquence. J’ai 54 ans plein de verrues de seborrheiques et j’ai pris un sacré coup de vieux ces derniers temps:rides double menton bajoues rides…

  2. Dumontier 09/01/2017 à 22 h 45 min ␣- Répondre

    Article très intéressants merci

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).