Soins des varicosités disgracieuses

Esthétique intégrale des jambes

Accueil>Esthétique anti-âge>Jambes>Soins des varicosités disgracieuses
jambes et vaisseaux

Traitements des varicosités

Les varicosités en elles-mêmes ne mettent pas la santé en jeu. C’est la circulation veineuse sous-jacente (partie cachée de l’iceberg) qui pourra engendrer des troubles autres qu’esthétiques. Dans tous les cas, il faut appliquer les mesures préventives s’il existe une atteinte du réseau veineux sous-jacent.
Pour enlever les télangiectasies, plusieurs méthodes existent et, pour les plus utilisées :

– la microsclérose par injection de produits

La sclérothérapie demeure le traitement de base des varicosités, parfois associée aux microphlébectomies (ablation de veinules par des trous d’aiguille).

On injecte dans les vaisseaux dilatés un liquide sclérosant qui va irriter la paroi des vaisseaux, l’amenant ainsi à s’accoler. Le sang ne circulant plus dans le vaisseau, ce dernier n’est alors plus visible.

Le geste doit être répété deux à trois fois, avec des doses progressivement croissantes. Les résultats sont excellents dans 70% des cas; moyens dans 25% des cas : les capillaires palissent mais ne disparaissent pas tout à fait. Les varicosités réapparaissent le plus souvent un ou deux ans plus tard, ce qui oblige, à faire des séances d’entretien.

– la sclérose par laser vasculaire

Les nouveaux lasers vasculaires ont une efficacité remarquable sur les angiomes plans (tache couleur lie de vin siégeant sur le visage, le tronc ou les membres) et les autres taches rouges vasculaires.

Les résultats sont moins spectaculaires pour les varicosités car le laser traite les vaisseaux de diamètre inférieur à 0,1mm et dans le derme superficiel. Or, les varicosités ont un diamètre compris entre 0,1 et 0,4mm, et siègent dans le derme moyen et profond, donc moins accessible au laser. De plus, il peut difficilement traiter les veines d’alimentation, plus grosses.

– l’électrocoagulation

L’électrocoagulation est aussi une sclérose par la chaleur dégagée par le courant électrique au niveau de l’aiguille implantée dans le vaisseau. Sa meilleure indication est pour les vaisseaux du visage (la couperose).

Quels inconvénients pour la sclérose des vaisseaux ?

Ils sont évitables par une bonne technique. La sclérose est un traitement palliatif, qui efface les veines visibles sur la jambe, mais qui ne traite pas la cause. Il y a trois principes à respecter :

1 – agir globalement sur l’ensemble du système veineux pour renforcer la paroi des veines, éviter les facteurs d’aggravation (hygiène de vie), et limiter ainsi le risque de récidive.

2 – traiter les veines d’alimentation avant les fines varicosités. Sinon, on risque de voir une extension des vaisseaux qui s’étalent à côté du point de piqûre initial. Parfois ces veines d’alimentation sont visibles directement à l’l nu, ou peuvent être palpées, mais le plus souvent le médecin doit s’aider de l’appareil d’échographie ou du Doppler pour les dépister. Parmi les progrès de ces dernières années en phlébologie, la sclérose guidée par l’échographie est un atout majeur, de même que l’utilisation d’appareil d’échographie à haute fréquence (20mHz).

3 – ne pas confondre sclérose et thrombose. Si le traitement sclérosant est d’emblée trop fort, ce ne sera plus une sclérose mais la formation d’un caillot de sang ensuite responsable d’une pigmentation brune sur la peau et qui fera apparaître d’autres varicosités. Il faut donc respecter le principe des doses croissantes, en commençant avec des scléroses douces.

L’espace entre deux séances de sclérose peut aller de une semaine à un mois, en évitant le traitement juste avant l’exposition au soleil.

Les résultats obtenus dépendent de l’ancienneté des varicosités. Lorsqu’elles ont moins de un an, il est possible d’obtenir une éradication complète en deux ou trois séances.

Les résultats dépendent aussi de l’étendue et de la topographie, les moins bons résultats étant observés avec les varicosités de la face interne des genoux et des pieds, qui parfois palissent fortement sans complètement disparaître.

Peut-on améliorer les jambes violacées ou marbrées ?

Il s’agit plus d’un trouble de la microcirculation (livedo), favorisé par un mauvais retour du sang vers le coeur, également lié à un mauvais fonctionnement au niveau des capillaires. Certains traitements sont efficaces, mais il faut choisir ceux qui sont dépourvus d’effets secondaires.

Faut-il toujours traiter les veines visibles sous la peau ?

Les veines peuvent être visibles sous la peau tout en étant parfaitement normales. Elles seront d’autant plus visibles que la peau est claire et fine. Seules sont considérées comme pathologiques les veines dans lesquelles le sang circule à contrecourant et les varices.
Une veine bleue visible sous la peau n’est pas forcément une varicosité.

L’approche intégrale du traitement des varicosités

Il faut toujours associer un traitement de fond aux soins esthétiques locaux. Il visera à renforcer les parois des vaisseaux et à diminuer les facteurs de pression veineuse (sédentarité, position debout prolongée, jambes croisées, compression vestimentaire, prise de poids, …).

Il existe de nombreux traitements phytothérapiques aux propriétés veinotoniques.: mélilot, ruscus, marron d’inde, vigne rouge… parfaitement bien tolérés. Certains peuvent être appliqués sur la peau pour leurs effets vasoconstricteurs, sous formes de crèmes, gels ou huiles. elles contiendront volontiers des huiles essentielles.

La nutrition est aussi importante. Les micronutriments utiles ici sont la vitamine C, A et E, le sélénium, la silice, les oméga 3..

Les collants de contention peuvent être utiles surtout en cas de station debout obligée.

Bien entendu, il faut savoir traiter en même temps les facteurs d’aggravation tels que la cellulite, le surpoids, la sédentarité, le terrain hormonal hyper-oestrogénique, etc… La préférence est donnée aux méthodes non toxiques et donc aux lasers plutôt qu’aux scléroses lorsque c’est possible.

2 Commentaires

  1. Talasismane 02/03/2018 à 0 h 40 min ␣- Répondre

    Ou trouver des traitements au laser au lieu de la sclérose pour varicosites?

    • Dr Jean-Luc Morel 02/03/2018 à 15 h 11 min ␣- Répondre

      chez les médecins suceptibles d’utiliser ces appareils : dermatologues, angiologuse et certains médecins esthétiques

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).