Ne pas manger le soir après 17h ferait vivre plus longtemps

Accueil>L'actualité anti-âge commentée>Ne pas manger le soir après 17h ferait vivre plus longtemps

A partir de 40 ans, arrêter de manger après la tombée de la nuit et jusqu’au lever du jour (de 17h à 8h du matin) pourrait permettre de vivre plus longtemps en réduisant les risques de cancer, de diabète ou de maladies cardiovasculaires. Cette conclusion a été tirée d’une étude de l’université du Wisconsin effectuée sur des singes, après un débat de 7 ans sur les bénéfices de la réduction des calories.

Selon les chercheurs, se couper d’un cinquième de ses calories en ne mangeant pas de 17h à 8h du matin pourrait prolonger la vie de 10% en combattant les maladies mortelles qui frappent généralement les gens pendant la vieillesse

par medisite.fr

L’avis d’Anti-âge Intégral

Cette étude va dans le sens de la réduction calorique pour allonger la durée de vie (réalisée déjà sur plusieurs espèces animales). S’agissant ici du singe, il est plus facile d’extrapoler les résultats à l’homme.

Il y a peut-être aussi un rapport avec le phénomène d’auto-réparation cellulaire (autophagie). En principe, ce dernier ne se produirait qu’avec 16 heures sans s’alimenter. Dans le cas de cette étude, la durée de jeûne n’est pas bien éloignée puisqu’il s’agit de 15 heures.
Quoiqu’il en soit, nous sommes confortés dans l’idée que, globalement, il y a plus de maladies en mangeant trop et que notre alimentation moderne est souvent excessive (sans dire que bien souvent, elle est aussi de piètre qualité…).

Et vous, qu’en  pensez-vous ?

5 Commentaires

  1. Francis Rousselle 07/02/2017 à 21 h 39 min ␣- Répondre

    Cela fait bien une quinzaine d’année (j’ai 63 ans) que je ne prends plus qu’un repas par jour mais celui-ci est assez complet, disons une fois et demie le volume d’un repas normal. Comme je suis toujours en activité il est difficile de prendre mon repas avant 17H mais je m’arrange pour avoir terminé vers 19H30 et j’attends 3 heures avant d’aller au lit. Après mon adolescence je sautais déjà mon petit déjeuner car je n’avais pas faim le matin puis pour des raisons professionnelles je me suis mis à sauter le déjeuner et c’est devenu rapidement une habitude, quand on a l’esprit occupé on n’a pas faim, c’est juste une habitude à prendre. Mon IMC se ballade aux alentours de 20/21, 3 à 4 joggings de 40′ à 60′ et autant de rameur par semaine… En général on me donne 55 ans, mon look bien aidé par une chevelure encore brune à 50% alors que mon épouse qui est 5 ans plus jeune est totalement blanche… Par contre en cas de repas quotidien unique, celui-ci doit comporter un maximum de légumes et légumineuses (j’évite l’amidon) différents au cours du même repas afin de bénéficier de la synergie de leurs composants entre eux.

    • Gérald Beauregard 20/02/2017 à 13 h 14 min ␣- Répondre

      Bienvenue au club!!! Votre témoignage est signifiant pour l.hygienisme que je pratique depuis 25 ans ,plus âgé que vous je confirme que l.abstinence régulière de nourriture est bénéfique le corps dispose d.une énergie économisée sur la digestion pour nettoyer les surplus de déchets cette autophagie stimule l.auto régénération et renforce le système immunitaire il est évident que cela contribue à augmenter la longévité en pleine santé…il est tout aussi évident que pris isolément cette pratique d’abstinence n’est pas suffisante il faut y associer un mode de vie sain dans le cadre d.une prise de conscience globale qui relève de la philosophie humaniste et de la spiritualité

    • FBiaf 09/10/2017 à 12 h 13 min ␣- Répondre

      Ok, mais un seul repas par jour, ce n’est pas évident à respecter quand on a une vie de famille avec des enfants à nourrir, une vie sociale avec restau et des bons repas à partager..Bref, la mode du jeûne ne rime pas avec les valeurs épicuriennes…Il faut aussi se lâcher et profiter des bonnes choses…Je connais plus d’un sportif et amateur d’hygiène de vie qui ont fini les deux pieds devant bien trop tôt au vu de leur mode de vie si sain et protecteur….Je crois qu’il n’y a pas vraiment de règle…Ok, on fait attention à ce qu’on mange, ok on bouge un peu…mais on n’oublie pas non plus de profiter de toutes les bonnes choses que la gastronomie nous propose..et en général ce n’est pas autour d’un jus de légumes ou d’un plat végan que la convivialité se crée.Perso, j’adore les légumes et les fruits et les légumineuses, mais les bons petits plats mijotés de nos anciens, riches de viande, fromage et bon vin sont quand même bien plus goûteux…Amis gourmands, je vous salue.

  2. Doux René 19/02/2017 à 11 h 21 min ␣- Répondre

    Mon grand-père ne mangeait quasiment pas le soir. Il a vécu 92 ans en forme. Il faut dire qu’à l’époque les aliments n’étaient pas tous emballés de plastiques et la pollution moins intense.

  3. Francoeur 20/02/2017 à 15 h 48 min ␣- Répondre

    très bon article
    Docteur Francoeur Paris

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).