corps mince

Le catabolisme est la transformation des tissus pendant laquelle certains produits du corps sont dégradés, évacués ou détruits.

C’est la nature de « vata » dans l’ayurvéda, dominée par l’élément « vent ».

La constitution catabolique correspond au type « phosphorique » en homéopathie, au type thyroïdien des naturopathes, etc… En médecine ayurvédique, on le retrouve dans le dosha Vata avec la prédominance de l’élément « vent » (et espace).

Inverse de l’anabolisme (fabrication-croissance), le catabolisme correspond à la rétraction des tissus et du corps et aux processus de dégradation-élimination. Ce mode s’accentue généralement après 55 ans et en vieillissant.

Le système nerveux autonome « sympathique » domine chez le sujet Vata, avec une capacité d’adaptation moins grande et une moins bonne réponse au stress. Il aura tendance à fatiguer rapidement ses glandes surrénales en produisant vite du cortisol et de l’adrénaline, les hormones principales du stress.

Aspect physique de Vata

La personne de tendance catabolique, où prédomine Vata, a une nature aérienne au corps mince et plus fragile. Les traits du visage, les cheveux et les doigts sont plutôt fins. La peau est plutôt sèche.

Aspect fonctionnel

La personne catabolique est frileuse, elle craint les climats trop secs et trop venteux. Elle a tendance à s’agiter facilement et est encline au mouvement (comme le vent). Elle tombe facilement malade, ses défenses sont fragiles. Ses points faibles sont le système nerveux et articulaire. Le sommeil est léger, parfois manquant ou irrégulier.

Sa réaction au stress sera plutôt la fuite.

L’hormone principale du catabolisme est le cortisol.

Caractères psychologiques

Vata est émotif, instable, d’humeur changeante et facilement anxieux. Il est créatif, avec la pensée toujours active, aimant le mouvement, le changement, les voyages… Il est très vif et comprend vite mais la mémoire peut, en revanche, lui faire défaut.

Troubles de santé les plus fréquemment associés à Vata

– maladies du système nerveux
– désadaptation et épuisement par le stress
– fatigue, maigreur
– problèmes articulaires et locomoteurs, douleurs
– maladies du colon, aérophagie
– sècheresse cutanée
– anxiété et angoisses, insomnies
– etc…

Notez bien : vous avez certainement une constitution prédominante mais elle est généralement un mélange des 3 tendances, dans des proportions propres à chacun.

Calculez votre constitution