Rajeunissement du bas du visage

Le sourire décodé

Accueil>Esthétique anti-âge>Dents et sourire>Rajeunissement du bas du visage
ovale et bas du visage

Les marques du temps

Avec le poids des années, les visages tout en rondeur, caractéristiques de la jeunesse, s’affaissent, les traits expressifs positifs s’infléchissent irrémédiablement pour laisser place à des expressions négatives..

Il a été démontré qu’avec le temps les visages deviennent moins attirants. Les travaux scientifiques en attribuent la cause à la réduction de l’impact des codes biologiques de la jeunesse. Notre approche bio-sociale montre que cette analyse est partielle et qu’il faut aussi prendre en compte l’impact du code sociologique expressif : Les visages avec l’âge affichent involontairement des expressions négatives de tristesse et de colère, et des sourires qui perdent en intensité. C’est l’ensemble des déterminants biologiques de jeunesse et sociologiques expressifs qui contribue à la baisse de l’attractivité.

Un visage qui se grave

Les expressions négatives qui se gravent affectent le visage par trois mécanismes qui sont, le marquage des sillons, la modification de la forme des structures et enfin le changement de positionnement des structures. C’est la conjonction de ces phénomènes qui crée la confusion des codes, affichant des expressions négatives en simulant l’activité des muscles des expressions de tristesse et de colère.

Visage qui vieilli en naturelVisage qui vieilli en filaire orange

Nous observons le marquage de deux sillons. Le plus supérieur, le sillon naso-génien, part de l’aile du nez et oblique légèrement vers l’extérieur par suite de la fonte graisseuse malaire (de la joue) et de sa ptôse (descente). Il constitue un trait visible expressif caractéristique de la colère et de la tristesse. Le second, le pli d’amertume, également présent dans les expressions de tristesse et de colère, se fige pour toujours aux coins de la bouche.

La fonte du tissu labial et la ptôse des joues transforme l’architecture des lèvres qui deviennent plus fines, comme aspirée vers l’intérieur de la bouche, plus étirées horizontalement. Les commissures plus basses, créent une concavité vers le bas. Cette nouvelle architecture brouille le langage expressif car elle rappelle le positionnement de la lèvre dans l’expression de la moue, sous la contrainte oblique et vers le bas des muscles dépresseurs angulaires obliques et des muscles de la houppe du menton.

La perte de visibilité des dents supérieures et l’apparition des dents inférieures, conséquence de l’usure dentaire et de la ptôse du masque cutané, aggrave la confusion, car les dents inférieures aussi sont visibles dans l’expression de tristesse..

La vue de profil en transparence démontre l’ampleur du remodelage tissulaire et de l’amplitude des modifications considérables de positionnement des structures.

Visage en filaire de profil orangeVisage en filaire de profil orange Zoom

Nous sommes experts pour détecter les moindres modifications de l’expression car elles conditionnent l’harmonie des rapports sociaux. L’ampleur de ces remodelages tissulaires a un double impact: des expressions négatives qui se gravent sur le visage ainsi que des expressions positives qui perdent leur intensité, le tout réduisant le potentiel attractif du visage.

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).