des pectoraux musclés

Pectoraux et triceps (homme et femme)

Chez l’homme, après 40 ans, les changements hormonaux surviennent parallèlement à l’excès de graisse dans les régions abdominale et pectorale. Le plus significatif est la diminution de la testostérone libre en même temps que l’augmentation de l’œstradiol25. L’œstradiol s’élève en raison d’une surproduction d’aromatase, une enzyme qui transforme la testostérone en œstrogènes. Ces derniers sont essentiels chez l’homme mais dangereux pour la santé (infarctus, hypertrophie de la prostate…) lorsqu’ils sont en excès. Quand il y a très peu de testostérone, les œstrogènes se lient à ses récepteurs dans tout l’organisme et sur l’hypothapectorauxlamus, freinantainsi sa production endogène testiculaire. Il existe ainsi un cercle vicieux responsable de problèmes de libido, d’excès de graisses corporelles (pectoraux, abdomen).Dans ce cas, l’administration de testostérone ne marche pas à cause de l’activité élevée d’aromatisation. Une autre complication est l’augmentation de la production de la sex hormone-binding globulin (SHBG) qui lie la testostérone libre dans le sang et la rend inutilisable sur les récepteurs cellulaires.

Liposuccion naturelle de la zone pectorale

• L’hygiène de vie est primordiale. L’excès de graisse est pourvoyeur d’œstrogènes et la perte du tissu adipeux permet d’optimiser son rapport testostérone/œstradiol. L’alcool et certains médicaments perturbant les fonctions hépatiques sont à proscrire. L’inhibition de l’aromatase a pour conséquences la diminution du taux d’œstradiol tout en accroissant celui de la testostérone26.

• Toute molécule susceptible d’inhiber l’aromatase est plus que recommandée chez l’homme dans cette situation. La prise de chrysine associée à de la pipérine inhibe naturellement l’aromatase, augmentant la testostérone libre tout en diminuant le taux d’œstradiol. Il en est de même pour le resvératrol27. Un meilleur taux de testostérone permet ainsi de perdre de la graisse corporelle, notamment sur la poitrine. La prise d’extrait d’ortie (Urtica dioica) permet de « détacher » la testostérone de la SHBG et de mettre en circulation plus de testostérone libre (forme utile) pour la combustion des graisses28.

Zone mi-axillaire (homme et femme)

Lorsque la thyroïde ne fonctionne pas correctement, il peut se produire une multitude de problèmes de santé, un gain de poids (même sans gros appétit) et une difficulté à maigrir. En cas d’hypothyroïdie confirmée par des tests, un traitement substitutif par un médecin est indispensable. Cependant, il existe différents moyens d’améliorer le fonctionnement d’une glande paresseuse. Il faut d’abord éliminer certains végétaux crus, particulièrement les crucifères, comme les choux de Bruxelles, le chou, le chou-fleur, le brocoli, le chou frisé, les graines de soja, qui contiennent des nutriments chimiques appelés goitrogènes capables de le ralentir.

Liposuccion naturelle de la zone mi-axillaire

• Selon une étude récente, 50 % des patients souffrant d’une déficience de la glande thyroïde ont vu leur état s’améliorer après avoir consommé un supplément de zinc29. Le sélénium30 (entre 100 et 200 mcg) et le fer sont aussi indispensables à son bon fonctionnement. Ils augmentent l’enzyme 5-déodinase dans le foie pour produire plus de T3. Le guggul31 et l’ashwagandha32, utilisés en médecine ayurvédique, ont les propriétés de stimuler et de réguler l’activité de la glande thyroïde. Un manque d’iode tout comme un excès peut causer une insuffisance d’hormones thyroïdiennes. Dans ce cas, une algue comme le Fucus vésiculosus permet de restaurer leurs sécrétions. Le métabolisme ainsi augmenté, l’organisme se débarrasse plus rapidement de son excès de graisses.

Genoux (homme & femme)

Un excès de graisse au-dessus du genou signe une déficience en hormone de croissance. Il existe d’autres symptômes : des cheveux fins, les lèvres et ensemble maxillaire amincis, la peau déshydratée, le ventre pendant. L’excès de nourriture ou la mal bouffe, précurseurs d’insuline, de stress chronique, précurseur de cortisol, sont responsables d’une baisse de l’hormone de croissance dont ils freinent la libération. Un manque de sommeil et pas assez d’exercice physique peuvent également jouer un rôle.

Liposuccion naturelle du genou

• Pour améliorer son hormone de croissance, l’hygiène de vie est primordiale, ainsi qu’un bon équilibre hormonal. Pratiquer intensivement de l’exercice une à deux fois par semaine pendant 20 minutes suffit à l’améliorer lorsque l’on suit une alimentation saine avec suffisamment d’acides aminés. La prise de glutamine, d’ornithine et d’arginine au coucher l’estomac vide est conseillée pour augmenter sa production endogène, synonyme de perte de graisse corporelle33.