energie

Les médecines traditionnelles placent un corps d’énergie entre corps et esprit. Cette ‘énergie-vitale’ serait partout, dans nous et notre environnement. De nombreuses études scientifiques tendent à confirmer une organisation de courants énergétiques dans tout corps vivant liés à notre santé…

Y aurait il un lien ?

Il est difficile de faire la part des choses entre certaines présentations très ésotériques de l’énergie, les faits constatés scientifiquement et les enseignements traditionnels de diverses cultures. Essayons d’y voir plus clair.

Diverses théories tentent d’expliquer cette notion d’énergie vitale et de faire le lien avec la science moderne (notamment avec la physique quantique). Notre but n’est pas de les exposer ici mais de présenter des techniques et des faits connus, pouvant améliorer la santé en relation avec ces notions d’énergie.

Energie, prana, Qi…

En fait, il y a bien longtemps que les asiatiques définissent la notion d’une énergie universelle circulant dans notre corps vivant. Les chinois décrivent depuis des millénaires le « Qi » circulant selon des trajets bien répertoriés à travers le corps. Il s’agit des « méridiens » le long desquels sont les fameux points d’acupuncture.

energie circulant dans les chakrasDepuis encore plus longtemps, la médecine indienne ayurvédique décrit le « prana » ainsi qu' »ojas » et « tejas » (moins connues). Ces trois énergies vitales circulent dans le corps selon des trajets assez similaires : les nadis. A certaines intersections de ces nadis on trouve 7 « chakras », en quelque sorte des carrefours énergétiques. Selon cette tradition, ces énergies, donnent la vitalité et permettent, par exemple, de bonnes défenses immunitaires, l’intelligence, la nutrition des tissus corporels, l’éclat de la peau…

Pour terminer cette très brève description, il est important de dire que l’énergie du corps humain est en interaction permanente avec les énergies de son environnement. Ainsi, les médecines traditionnelles voyaient déjà l’homme comme une globalité liée au cosmos ayant des interactions invisibles avec son environnement. Aujourd’hui, on constate que certains lieux géographiques, des appareils électriques ou encore des implants métalliques peuvent perturber notre santé avec nombre d’études à l’appui.

Qu’a vu la science ?

Elle accepte mal ces concepts mais elle reconnait progressivement la réalité de certains phénomènes.

Des champs énergétiques du vivant

La science connait depuis longtemps l’activité de divers courants électriques du corps humain. Elle constate aujourd’hui qu’il émet aussi des champs électromagnétiques et des photons (appelés biophotons). Tout cela se mesure. Même une simple cellule de notre corps, tant qu’elle est vivante, émet ce type de rayonnement.

Certains biologistes émettent l’hypothèse d’une communication entre nos cellules (voire beaucoup plus loin) grâce à ces champs d’émissions. Des chercheurs chinois et russes ont montré des champs électromagnétiques liés au corps humain, pouvant correspondre au fameux ‘Qi’ (tchi) des orientaux ainsi qu’une activité électrique spécifique au niveau des ‘chakras’ (1).

Des appareils d’imagerie cérébrale fonctionnelle très sensibles (magnétoencéphalographes) ont pu montrer l’existence d’un champ électromagnétique autour du crâne et variant (entre autres) avec les pensées (2).

De curieux trajets de circulation dans le corps humain

D’autres médecins, dans différents pays, ont mis en évidence les trajets de circulation d’énergie décrite par la médecine chinoise (3). Ils différent des flux des vaisseaux sanguins et lymphatiques par leur trajet et leur vitesse de circulation.

Ces nombreuses études ne sont pas reconnues par tous et il s’écoulera certainement de l’eau sous les ponts avant qu’une unanimité se fasse. L’énergie des anciens est elle un courant ou un champ électromagnétique ? Il est trop tôt pour le dire…

Des effets certains sur la santé des techniques telles que Yoga et Qi Gong

Les recherches médicales montrant les effets du Yoga sur la santé sont légion. Le Yoga est bénéfique dans les problèmes cardiovasculaires, les douleurs lombaires chroniques, le cancer, les dépressions nerveuses, la maladie de Parkinson, dans beaucoup de maladies liées au vieillissement, etc…
chi qong energieCertaines études montrent une diminution des problèmes de santé en général avec une pratique régulière et même une augmentation d’activité de notre ‘télomérase‘. Ceci aurait donc pour conséquence un allongement de la durée de vie.

Pour le Qi Gong (une gymnastique chinoise de postures respiratoires), les références de la littérature médicale, bien que moins nombreuses, décrivent des actions positives dans l’hypertension, le diabète, l’immunité. Il est employé dans certains services de gériatrie pour améliorer la mobilité de personnes très âgées, etc…

Notons que des chercheurs ont montré l’existence de forts champs électromagnétiques mesurés au bout des doigts des pratiquants pendant leurs exercices (4).