homme et femme avec crèmes

Voici comment on traite logiquement sa peau, chez soi, au quotidien, en médecine intégrale anti-âge.

La priorité est toujours donnée aux produits et actifs naturels

Nous avons vu que le principe 3 temps de la médecine anti-âge intégrale pouvait s’appliquer aux soins cosmétiques :

1 – éliminer les toxiques externes et les toxines internes (ici : exfoliations cutanées)
2 – apporter tous les nutriments nécessaires aux cellules de la peau
3 – stimuler les fonctions ralenties avec l’âge (pour la peau il s’agit surtout des fonctions hormonales).

Les deux articles précédents traitent de l’exfoliation et du traitement des taches brunes liées au vieillissement de la peau. Cet article explique les deux autres étapes : nourrir sa peau et stimuler les fonctions hormonales ralenties.

Nourrir la peau

Les soins locaux

Il est tout à fait possible d’apporter de nombreux nutriments essentiels directement à la peau par application de produits cosmétiques les contenant.

Vitamines

Les plus intéressantes pour la peau sont :

vitamine A ou rétinol : elle favorise le renouvèlement des cellules cutanées, la fabrication du collagène et des « glycosaminoglycanes » (dont l’acide hyaluronique). Elle régule l’activité des mélanocytes (cellules fabricant le pigment brun cutané). C’est un grand classique des soins cosmétiques anti-âge où on la trouve à des concentrations allant de 0,1 à 1%.

vitamine E : c’est un grand antioxydant qui protège les lipides des membranes cellulaires et donc la vitalité de la peau. C’est la vitamine « jeunesse » de la peau.

vitamine C : encore un antioxydant majeur luttant contre le vieillissement des cellules. Elle est nécessaire à la fabrication du collagène. Elle éclaircit également la peau et lutte contre les taches brunes pigmentaires. En cosmétique, la concentration la plus active semble être de 5 %.

vitamine B5 : elle favorise la réparation cutanée et la fabrication du collagène et autres protéines fabriquées par les fibroblastes. Elle est également anti-inflammatoire et apaisante pour les peaux irritées et très sèches.

Minéraux et oligo-éléments

Les minéraux intéressants dans la lutte anti-âge et capables de bien pénétrer la peau sont :

magnésium : il améliore l’hydratation, apaise les irritations et favorise le renouvèlement cellulaire.

silicium : il participe à la synthèse du collagène. A priori, c’est la forme organique du silicium qui serait plus active. La silice minérale a, de son côté, un effet mat sur le teint qui atténue les imperfections cutanées. Elle réduit le toucher gras des crèmes.

sélénium : c’est un antioxydant. Les études montrent qu’il protège les cellules de la peau des agressions solaires.

Acides gras essentiels

Les plus intéressants sont les oméga 3 et le GLA (acide gammalinolénique) qui sont souvent insuffisants dans l’alimentation moderne.. Ils peuvent être apportés par différentes huiles végétales que l’on incorpore aux crèmes ou bien que l’on applique directement sur la peau (avocat, coco, jojoba, amande, onagre, argan, noyaux d’abricot…).alimentation saine

L’équilibre micro-nutritionnel

Bien entendu, la circulation sanguine est sensée apporter à la peau tous les nutriments dont elle a besoin. Pour cela, notre sang doit contenir ces nutriments. Or une trentaine de nutriments sont dits « essentiels » et ils ne peuvent provenir que de notre alimentation.

Il est donc important, pour préserver au mieux sa peau, d’adopter une alimentation saine. Elle sera éventuellement complétée par des nutriments essentiels si leurs niveaux restent encore bas malgré cette bonne alimentation.

Stimuler les cellules de la peau

Les cellules de la peau sont, comme toutes les cellules du corps, sous dépendance neuro-hormonale. La baisse d’hormone liée au vieillissement dès l’âge de trente ans, se ressent particulièrement au niveau de la peau. C’est évidemment là qu’elle est la plus visible pour l’entourage : dessèchement, taches, perte d’élasticité…

Les soins locaux

soin de la peau du visageTout comme certains nutriments, les hormones et certains stimulants hormonaux naturels peuvent pénétrer dans la peau en étant ajoutés à des produits cosmétiques. Certains cosmétiques contenaient autrefois des hormones comme des oestrogènes ou de la progestérone.

Aujourd’hui, leur précurseur (la DHEA, présentant peu ou pas d’effet secondaire) est parfois intégrée à des crèmes. Ce n’est toutefois pas une panacée anti-âge. Ceci ne sera vraiment utile qu’en cas de manque réel de DHEA dans le corps qu’il faudra donc doser.

Mais il est possible d’agir plus naturellement sur les fonctions hormonales liées au vieillissement de la peau, avec des plantes.

En particulier, les huiles essentielles pénètrent très bien dans la peau et possèdent un effet sur certaines fonctions hormonales, par exemple :
– sauge sclarée ou carvi pour la fonction oestrogénique
– basilic, cannelle, romarin pour la fonction progestéronique

Equilibrer le terrain hormonal par voie générale

Là encore, c’est la circulation sanguine qui apporte normalement les hormones nécessaires au bon fonctionnement des cellules de la peau. Pour garder une belle peau, il sera donc utile de conserver au mieux ses fonctions hormonales.

L’hygiène de vie peut améliorer le terrain hormonal (par exemple l’activité physique, le sommeil, l’alimentation…). Il est aussi possible d’utiliser des méthodes naturelles (plantes, homéopathie…) pour corriger les fonctions hormonales défaillantes avec l’âge ou encore d’employer des formes d’hormones naturelles (aussi appelées bio-identiques). Dans ce cas, un médecin bien expérimenté pourra envisager leur prescription et leur dosage.

Crème ou sérum (huile) ?

flacons huile et crèmesLes sérums ou huiles

Les « sérums » à base d’huiles végétales sont intéressants pour les propriétés propres à chaque huile végétale, surtout comme soin du soir. Ils pénètrent bien dans la peau et sont moins occlusifs que certaines crèmes. Ils laissent mieux « respirer » la peau pendant la nuit.

Ils pourront contenir des huiles essentielles choisies selon chaque cas et des vitamines liposolubles A et E.

Notons que certaines personnes préfèrent utiliser un sérum pour la journée plutôt qu’une crème.

Les crèmes

Les crèmes peuvent intégrer tous les composants que l’on souhaite parmi ceux cités plus haut.

Il faudra choisir une crème plus ou moins grasse, épaisse ou fluide, selon le type de peau. Bien entendu, les nutriments nécessaires pour nourrir la peau ainsi que les éventuels stimulants cutanés seront choisis selon les besoins de chaque personne.