Problèmes de poids et cellulite

Une approche d'esthétique intégrale

Accueil/Esthétique anti-âge/Cellulite/Problèmes de poids et cellulite
femme mince sans cellulite

La cellulite est une hypertrophie du tissu adipeux, c’est à dire des cellules graisseuses qui gonflent exagérément dans certaines zones du corps (en particulier le bas du corps chez la femme). Cette hypertrophie est due à un stockage trop important par rapport au processus de déstockage dans les cellules graisseuses. Elle donne l’aspect de « peau d’orange ». car les lobulee regroupant des cellules graisseuses gonflent, s’entourent de fibres (tels des petits sacs) et donnent cet aspect de multiples petits grains sous la peau.

Même très mince, une femme peut présenter des zones de cellulite. Cependant, il ne faut pas s’arrêter à ces constatations. L’amélioration globale des fonctions du corps peut améliorer grandement le problème de cellulite localisé à certains endroits du corps.

Y a t’il des remèdes à prendre contre la cellulite?

Dans tout problème cellulitique, il faut savoir traiter des troubles circulatoires généraux veineux, capillaires ou lymphatiques qui sont généralement des facteurs d’aggravation. De même, la cellulite peut être le reflet d’un mauvais terrain hormonal, d’un déséquilibre nutritionnel qu’il faut corriger ou encore d’une accumulation de toxines métaboliques. Enfin, les problèmes de statique, de posture et de musculature peuvent jouer un rôle non négligeable.

lipolyseLa cellulite connaît donc de multiples causes. Des traitements généraux doivent être prescrits selon chaque cas. Ils améliorent considérablement les résultats de tout traitement local.

Le médecin diagnostiquera tout d’abord les facteurs aggravants ou responsables de votre cellulite, pour pouvoir les traiter, ensemble ou indépendamment, avec les moyens thérapeutiques dont il dispose.

Les crèmes anticellulite

Elles agissent généralement par un effet lipolytique (c’est-à-dire qu’elles augmentent la capacité des cellules graisseuse à libérer la graisse qu’elles contiennent), ou bien par effet sur la microcirculation locale (l’augmentation de la circulation locale va favoriser la décongestion des tissus, leur drainage et lutter contre l’oedème). Elles peuvent encore avoir plusieurs effets associés.

celluliteIl faut choisir des crèmes ou des gels ayant un bon pouvoir de pénétration de leurs principes actifs à travers la peau. Ce sont des traitements réalisables chez soi, régulièrement. Ils peuvent être de bon compléments des techniques citées, ou un excellent relais pour continuer seule les soins chez soi.

Les crèmes activant la microcirculation et/ou le retour veineux sont souvent utilisées, ainsi que les préparations ayant un effet anti-oedémateux. Elles tendent donc à réduire le facteur aggravant de la cellulite qu’est une mauvaise circulation locale.

La caféine est le principe actif qui semble être le plus prescrit par les médecins (étude Indice Médical) dans la lute contre la cellulite. Ses propriétés sont aujourd’hui bien connues : diminue l’oedème, régularise le tonus vasculaire, et augmente la lipolyse et de plus, limite le stockage des graisses (G.Bereziat CNRS).

Les huiles essentielles et certaines algues et des plantes ont aussi prouvé la pénétration de leurs principes actifs sous la peau.

L’Intégration du soin médical anti-cellulite

La médecine esthétique possède un arsenal de soins contre la cellulite localisée depuis des dizaines d’années : ultrasons, massages, drainages, physiothérapie, mésothérapie, etc…

En médecine intégrale anti-âge, il faut systématiquement considérer pour chaque soin effectué:

  • l’intérêt de combiner les techniques : en choisissant les plus adaptées selon chaque cas, permet d’obtenir, le plus souvent, de meilleurs résultats

  • le respect de l’équilibre local. Les isns sont également choisis en fonction du type de peau et de réactions possibles selon la constitution du sujet traité (chaude, froide, troubles veineux, capillaires, tendance à l’oedème ou pas, etc…

  • sans oublier d’adopter une bonne hygiène de vie, en particulier une alimentation saine et de l’exercice physique.

Les traitements sont alors bien plus efficaces.

Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir la lettre d'infos mensuelle ou bien j'y suis déjà abonné(e).