crème exfoliante

L’exfoliation optimise l’action des crèmes et autres produits cosmétiques dans le rajeunissement cutané.

On peut avoir recours parfois à quelques actifs de synthèse mais la plupart du temps il s’agira de produits naturels.

La première étape du soin cosmétique intégral est de nettoyer la peau et d’éliminer les toxiques (externes) et les toxines (internes). Il faudra donc d’abord éviter d’appliquer des produits toxiques ou dangereux sur la peau (conservateurs, paraben, colorants chimiques…).

Le plus simple est d’appliquer le plus souvent sur la peau des produits que l’on pourrait manger, comme le dit la cosmétique ayurvédique.

Les deux étapes suivantes consistent à apporter tous les nutriments nécessaires à l’organisme et stimuler les fonctions ralenties (pour la peau il s’agit surtout du terrain hormonal).

Faire peau neuve : régénérer

argile exfoliation visagePour retrouver l’éclat du teint et effacer certaines imperfections, un renouvèlement cellulaire de la peau est nécessaire. Il est possible de faire des peelings avec un médecin mais on peut aussi avoir des résultats (certes moins rapides) avec des soins exfoliants à faire chez soi.

Soins exfoliants mécaniques

Sans passer en revue toutes les préparations existant sur le marché cosmétique, nous en retiendrons deux, pas trop agressives et faciles à utiliser. Il est important de ne pas trop irriter la peau et d’éviter tout phénomène d’inflammation.

Le gommage à l’argile blanche
On utilise classiquement l’argile blanche pour préparer une pâte avec de l’eau que l’on applique sur la peau. La peau est frottée légèrement en petits mouvements circulaires, du bout des doigts.

Il est possible d’y ajouter des huiles végétales ou des huiles essentielles.

Les gommages exfoliants végétaux
Il s’agit d’utiliser l’effet légèrement abrasif de poudres végétales. Par exemple : les poudres de noyaux d’abricot ou d’olive, les perles de jojoba, des farines (pois chiche, haricot, avoine…). Les poudres sont incorporées à une pâte à base d’argile (ou de plantes) et d’eau minérale. Il est courant d’y ajouter des huiles végétales riches en acides gras insaturés et des huiles essentielles comme la lavande ou le tea tree qui ont des effets apaisants, réparateurs et antiseptiques.

A quel rythme faire les gommages exfoliants ?
Deux fois par semaine (pour les peaux grasses et épaisses) à deux fois par mois (pour les peaux fines et sèches) semblent être une bonne moyenne.

Soins exfoliants dits « chimiques »

100% naturels

masque fruits exfoliantsPour les plus écolos, il est possible d’utiliser les acides de fruits contenus dans les fruits frais. On peut alors faire des masques avec une pâte de kiwi, pomme, citron, ananas, papaye, fraise, etc…

Les fruits sont le plus souvent écrasés pour être appliqués pendant une quinzaine de minutes. En cosmétique ayurvédique, ils sont souvent mélangés à du yaourt pour obtenir un masque. Des jus peuvent aussi être employés.

Le choix du masque dépendra du type de peau. Nous détaillerons ceci et donnerons quelques recettes dans un prochain article.

Les crèmes aux acides de fruits

Il existe ensuite des crèmes toutes prêtes aux acides de fruits. Il n’est pas forcément nécessaire qu’elles en contiennent plusieurs. L’essentiel est que l’acidité (pH) du produit et sa concentration soient suffisantes pour déclencher l’exfoliation, voire une légère desquamation.

Un produit des plus classiques dans cette indication est l’acide glycolique. Il faut alors en général utiliser une concentration de 12 à 15% pour obtenir un effet suffisant. Cependant, pour des peaux très réactives, une concentration de 6% peut suffire.

Il convient donc de tester avec une application de produit chaque soir (par exemple à 12% pour une peau normale ou grasse et épaisse ou à 6% pour une peau très fine ou réactive). Il faut l’appliquer sur une peau séchée après s’être nettoyé(e). Au bout de quelques jours d’application, on regarde l’état de la peau. Elle doit être plus sèche, avec parfois une légère desquamation. Quelques rougeurs peuvent apparaître après l’application, avec une sensation d’échauffement.

Si vous n’avez pas ces effets, alors le soin risque de n’être pas assez fort. Il faut augmenter la concentration ou bien utiliser un autre produit (comme la vitamine A acide, seulement sur prescription médicale).

Si en revanche, des rougeurs persistent, si la peau pèle vraiment beaucoup ou présente des dartres ou de franches irritations, cela veut dire que le soin est trop fort. Il faut diminuer la concentration du produit, ou diminuer la quantité appliquée, ou ne l’utiliser que 2 ou 3 soirs par semaine.

Les acides de fruits (Alpha Hydroxy Acides AHA), en plus de favoriser l’élimination des cellules mortes de la peau, augmentent la production de collagène, l’hydratation et l’élasticité de la peau. A long terme, et à l’arrêt des soins, la peau (qui s’affine en vieillissant) se retrouve plus épaisse et plus tonique. Tout ceci va dans le sens d’une régénération du derme.

Combien de temps exfolier ?

Tout dépend de l’état de sa peau et des dégâts à améliorer. Une durée de 2 à 3 mois au minimum semble nécessaire pour apporter des améliorations dignes de ce nom, parfois plus.

Soleil et exfoliations

Le soleil accélère le vieillissement de la peau. Il convient donc d’en protéger son visage et son cou au mieux. Il ne faut pas non plus tomber dans l’extrême. Un peu de soleil sur la peau reste naturel pour l’être humain, à condition de ne pas avoir d’exposition trop forte ou trop prolongée.

En période d’exfoliation, il faut veiller à deux choses :
– la peau étant plus fine du fait de l’élimination plus intense de cellules épidermiques, celle-ci sera plus exposée aux UV et à leurs méfaits (coups de soleil p. ex.)
– s’il y a apparition de rougeurs sur la peau, il faut protéger car le soleil pourrait les faire pigmenter.