Des capsules d

Régulièrement, les médias nous annoncent que la prise de compléments alimentaires antioxydants (voire d’autres nutriments) peut dégrader notre santé et notre longévité. Elle pourrait même favoriser l’apparition d’un cancer d’après certaines études…

Pourtant, notre système antioxydant (anti radicaux libres) est indispensable à la vie et à nos défenses naturelles. Il existe aussi des études qui prouvent, au contraire, l’intérêt des apports alimentaires de substances antioxydantes dans la protection de la santé et l’amélioration de la longévité. On sait aussi qu’avec un système antioxydant insuffisant, notre vieillissement s’accélère.

Alors, que faut-il comprendre dans tout cela ?

Personne n’a vraiment tord, personne n’a vraiment raison. Une fois de plus, c’est la voie du milieu qu’il faut emprunter (comme l’enseigne d’ailleurs la tradition dans les médecines orientales). Tout est une histoire de doses et de besoins réels, variant selon chacun de nous et selon les périodes de notre vie. On ne peut pas généraliser.

L’oxydation et notre système de défense antioxydant

L’oxydation et les radicaux libres

Ce sont des mécanismes naturels. L’oxydation (qui résulte de réactions métaboliques comme notre production d’énergie au sein de nos cellules, de lutte contre des phénomènes infectieux, ou bien déclenchée par des produits toxiques…) crée des « radicaux libres » qui abiment nos tissus. Elle est cependant contrée en permanence par nos processus antioxydants.

– comment notre système antioxydant nous protège

Le système antioxydant évite que des réactions d’oxydation en chaine ne se prolongent indéfiniment dans notre corps, générant des radicaux libres nocifs.

Les réactions antioxydantes utilisent des molécules capable de capter et neutraliser les radicaux libres. Il s’agit par exemple des vitamines A, C, du zinc, du sélénium, du glutathion, du coenzyme Q10, etc…

– rappel des principaux aliments et nutriments antioxydants

On peut les classer en deux sortes :

– ceux qui sont fabriqués par notre organisme comme le Coenzyme Q10, glutathion, superoxyde dismutase, catalase…

– ceux qui viennent de nos aliments : parmi eux des nutriments essentiels comme les vitamines A, E, C, le zinc, le sélénium, le magnésium…) et aussi des substances végétales aux propriétés antioxydantes comme les caroténoïdes, les polyphénols…

Ils sont généralement contenus dans les fruits et légumes (en particulier les baies), les épices. Beaucoup sont sensibles à la chaleur et donc à la cuisson. Ils supportent en général mal la conservation car ils oxydent à l’air libre comme le fer rouille avec le temps.

Comment des antioxydants pourraient-ils nous nuire ?

En fait, il serait possible qu’en réduisant trop les phénomènes d’oxydation, on réduise trop les processus d’autodestruction de nos cellules endommagées ou malades. Ainsi, ces cellules défectueuses continueraient à vivre et pourraient alors devenir cancéreuses.

Trop de défenses « tue » les défenses

L’excès d’antioxydants pourrait devenir néfaste mais ceci est le cas pour bien d’autres nutriments : trop de fer, trop de zinc, trop de calcium, etc… peuvent dégrader la santé.

Dans le même esprit : trop de nourriture conduit également à la maladie mais de là à dire que la nourriture est dangereuse, il y a un grand pas.

Dire que prendre des antioxydants est dangereux reviendrait à dire, par exemple, que manger des huitres est dangereux. En effet, celles-ci sont riches en iode et en zinc, deux minéraux qui peuvent engendrer certaines maladies si leur concentration sanguine est trop forte.

Cela voudrait aussi dire que manger des grenades, des myrtilles, des framboises… est dangereux puisque ces fruits sont très riches en antioxydants.

Une question d’équilibre

Il faut raison garder. Le corps a besoin de nutriments pour fonctionner. S’il en manque, la santé ne sera pas bonne. Pour certains nutriments, l’excès pourra également nuire à la santé. La santé est un équilibre (plus ou moins fragile selon la constitution de chacun).

Prendre des compléments de nutriments peut être totalement inutile si notre alimentation nous les apporte déjà et aux bonnes doses.

D’un autre coté, ces mêmes nutriments apportés par des compléments alimentaires peuvent rendre la santé à quelqu’un qui en manque. C’est tout l’art de la médecine : connaitre les causes et rétablir l’équilibre.

Il n’y a pas de complément alimentaire miracle ou panacée, tout comme il n’y a pas de médicament miracle. Il y a seulement des personnes qui peuvent avoir besoin de ces nutriments ou de ces médicaments. Hélas, il n’est pas rare de voir les médias présenter un complément nutritionnel comme une panacée avec souvent des phénomènes de « mode » : vitamine D, DHEA, oméga 3, etc…

Il n’y a donc pas de nutriment miracle mais seulement des carences qu’un thérapeute averti sait dépister et combler.

Une question de besoins

Ainsi, il faut surtout savoir si vous avez besoin de nutriments avant d’en prendre, que ce soit dans des aliments particuliers ou bien dans des gélules. Cela ne se fait pas au hasard et c’est bien là le message que les médias devraient dispenser au public.

Les compléments alimentaires, comme leur nom l’indique, sont des aliments. Seulement, il s’agit d’aliments riches en certaines substances ou nutriments. Il faut savoir que :

– tout le monde n’a pas les mêmes besoins

– certaines formes sont plus actives et mieux assimilées que d’autres

– la dose quotidienne doit être suffisante mais pas excessive.

Les conseils pratiques d’Anti-âge Intégral :

Vous trouverez des produits antioxydants chez notre partenaire sélectionné Anastore° :

Resvératrol : c’est un grand classique des remèdes anti-âge, grand antioxydant. Il favorise aussi la production d’énergie dans nos cellules, renforce le système vasculaire, et prévient beaucoup de maladies liées au vieillissement selon de nombreuses études (diabète, cancer, athérosclérose…). Les doses efficaces dans les études réalisées sont d’environ 500 mg par jour.

Thé vert (titré en polyphénols et flavonoïdes pour des taux de substances actives contrôlés) : c’est aussi un antioxydant puissant. Prendre en traitement de fond 800 à 1200 mg par jour. Beaucoup d’études aussi sur la prévention des cancers (digestifs, sein, poumon…), des effets contre la formation du mauvais cholestérol et protecteurs cardiovasculaires, également stimulant des défenses immunitaires…

Ou encore, un produit innovant, associant 3 antioxydants (polyphénols, co-enzyme Q10 et acide lipoïque) à 30 nutriments essentiels dosés selon vos besoins : Essential Anti-aging chez Mynutrix°.

D’assez nombreux médecins soulignent qu’une association de différents antioxydants est préférable à la prise d’une seule substance.

Conclusion, en ce qui concerne les antioxydants

– ils n’apportent pas toujours des bienfaits (si l’on en a pas besoin) mais c’est souvent le cas puisque l’alimentation de l’occidental moyen est plutôt pauvre en antioxydants (surtout par manque de fruits et légumes et par l’excès de cuisson)

– non ils ne sont pas dangereux en eux-même mais un excès d’apport inutile pourrait éventuellement l’être pour certaines personnes et dans certaines situations.

Avant de prendre des antioxydants, et afin de savoir lesquels prendre, évaluez vos besoins ou faites les évaluer par un médecin.